Comment refuser une offre d’emploi ?

Le process de recrutement avance et tout se passe bien. Vous en êtes convaincu, c’est vous à qui on va faire la proposition pour ce nouveau job. Mais, à mesure que le temps passe vous n’êtes plus trop sûre. Finalement je ne suis pas si mal où je suis. Mon patron est quand même sympa. Il va falloir sauter le pas et prendre une décision……..bien que, si vous lisez ces quelques lignes, c’est que la décision est déjà quasiment prise. Vous allez décliner cette offre d’emploi c’est une évidence. Alors voici comment refuser une offre d’emploi. 👇

Pourquoi refuser une offre d’emploi ?

Avant de vous dire comment refuser une offre d’emploi (RDV plus bas si vous êtes trop pressé) êtes-vous bien sûr de la décliner cette promesse d’une nouvelle carrière ? Ben oui, si vous l’avez eu cette opportunité, c’est que vous étiez prêt. Que vous avez fait les entretiens d’embauche, rencontré les ressources humaines et que vous avez su démontrer votre motivation. Mais voilà, la raison a repris le dessus. Pourquoi refuser une offre d’emploi ? Les raisons sont simple :

  • Finalement votre situation professionnelle actuelle vous convient parfaitement
  • Votre projet de vie a changé
  • Vos objectifs ont évolués
  • Les gens que vous avez rencontré dans cette nouvelle entreprise ne vous ont pas réellement convaincus
  • On vous propose de nouvelles perspectives chez votre employeur actuel

Autant de bonnes raison de décliner la proposition qui vous est faite. Il va falloir donner votre réponse. Voici comment faire.

Comment refuser une offre d’emploi ?

Dans un premier temps, il vous faudra analyser les raisons qui vous poussent à refuser une offre d’emploi. Faites une liste des points positifs, des points négatifs du poste et de l’entreprise.

En expliquant précisément les raisons de votre refus au recruteur, vous permettez au recruteur d’en savoir plus, de corriger un point erroné ou encore d’ouvrir la discussion. Il se pourrait même qu’en exposant vos craintes auprès du recruteur, vous vous rendiez compte finalement que le poste correspond à vos attentes ou qu’un autre poste dans l’entreprise pourrait vous convenir. 

Il est possible aussi que le poste ou l’entreprise ne vous convient pas du tout, et après avoir pesé le pour et le contre, vous soyez dans l’obligation de refuser le poste. L’entreprise est finalement trop loin de votre domicile, la culture d’entreprise vous déplaît, le salaire n’est pas à la hauteur de vos espérances ou bien vous avez trouvé une autre entreprise avec des conditions de travail plus favorables… Les raisons pour refuser une offre d’emploi peuvent être nombreuses et justifiées, mais n’oubliez pas de respecter certains points afin de ne pas froisser le recruteur et laisser tout de même une bonne image de vous.

comment refuser une offre d'emploi
Comment refuser une offre d’emploi ?

Comment refuser une offre d’emploi : méthode en 7 étapes

Assumez votre choix

De toute évidence vous avez pris la décision de ne pas accepter la promesse d’embauche de cet employeur. La première erreur serait de ne pas assumer votre choix et de passer en mode silence. Bien qu’il soit plus facile de faire le mort, une attitude professionnelle est de rigueur. À la fois par respect mais également parce que vous n’êtes pas à l’abri de recroiser ce recruteur dans d’autres conditions. Prenez votre téléphone et en avant.

Prévenez rapidement le recruteur

Lors d’un entretien d’embauche, vous en apprenez plus sur le poste, les missions, l’entreprise et les conditions de travail. Certaines informations peuvent être loin de ce que vous imaginez ou de ce que vous espériez. Si le poste ne vous intéresse plus, prévenez rapidement le recruteur. Vous pouvez l’appeler ou lui envoyer un mail en lui expliquant pourquoi le poste ne vous intéresse plus.

Bien qu’il soit tentant de rédiger une lettre en réponse à cette proposition, nous vous conseillons de privilégier l’appel et de contacter directement la personne qui vous a reçu (la personne chargée du recrutement, le DRH ou le responsable du pôle).

L’appel est plus professionnel et permet l’échange. Vous permettrez au recruteur de mieux comprendre pourquoi le poste ne vous plaît pas, et cela l’aidera forcément dans son processus de recrutement.

Faites preuve de reconnaissance

Le recruteur vous a pris le temps d’analyser votre candidature, et a aussi pris le temps de vous rencontrer. Il pensait vous embaucher, ne l’oubliez pas ! Faites donc preuve de reconnaissance en le remerciant du temps qu’il vous a consacré lors des différents échanges.

Vous pouvez également montrer de l’empathie, en précisant que vous êtes confus et conscient de la complication de cette situation.

Donnez du feedback

Pour que la personne chargée du recrutement ne soit pas totalement déçue, faites-lui part de vos impressions positives sur l’entreprise ou le processus de recrutement. Le but n’est pas de trop en faire pour flatter l’ego, mais bien d’apporter un feedback positif pour le recruteur. De cette façon, il pourra continuer à améliorer son processus de recrutement pour attirer d’autres talents.

Soyez honnête avec le recruteur

Expliquez à la personne qui vous a reçu les raisons de votre refus de façon simple, concise et précise. Soyez sincère et vrai. À partir du moment où vous êtes honnête, le recruteur peut comprendre. Si c’est une question de commodité (entreprise trop loin de votre domicile), de culture d’entreprise ou de salaire, dites-le et surtout soyez franc. Expliquez de façon transparente la raison qui fait que vous refusez cette opportunité professionnelle.

Gardez contact pour construire votre réseau professionnel

Vous pouvez remercier la personne qui vous a reçu et lui proposez de rester en contact si besoin. Même si le poste proposé ne vous convient plus, vous avez tout intérêt à garder contact avec un recruteur. En effet, celui-ci pourrait avoir besoin de recruter plus tard dans un autre service et le poste pourrait peut-être plus vous convenir. Dans tous les cas, le fait de rester en contact avec un responsable du recrutement ou avec l’entreprise peut être un bon moyen de construire votre réseau professionnel.

De plus, vous pouvez être amené à revoir cette personne dans d’autres circonstances. On ne sait jamais de quoi l’avenir est fait. Vous avez donc tout intérêt à faire une dernière bonne impression et entretenir de bonnes relations.

Recommandez quelqu’un de fiable si besoin

Petit bonus : si vous connaissez une personne susceptible d’être intéressée par le poste, faites-le savoir au recruteur et envoyez-lui les coordonnées de la personne. En lui recommandant quelqu’un, vous lui évitez ainsi de recommencer tout le processus de recrutement à zéro. Attention, recommandez-lui uniquement quelqu’un de fiable.

Comment refuser poliment une offre d’emploi

Comme on vient de le voir, la façon dont vous comptez refuser cette offre d’emploi est importante. Tant pour votre image que pour le recruteur en face. Pour refuser poliment une offre d’emploi faites preuve d’empathie et mettez-vous bien à la place du recruteur qui a pris du temps pour considérer votre candidature. Faites preuve d’écoute, de franchise et de politesse.

Comment justifier le refus d’une offre d’emploi ?

Pour justifier le refus de l’offre qui vous est faite, expliquez avec franchise ce qui fait que vous ne souhaitez pas intégrer l’entreprise. Les raisons peuvent être nombreuses (problème relationnel avec le futur manager, problème de salaire, changement dans votre carrière, proposition plus intéressante, etc.) mais la franchise sera toujours la meilleure issue. Par ailleurs, cela aidera les personnes en charge de ce recrutement d’affiner leur méthodologie pour les futurs candidats.

Attention toutefois à ne pas vous étendre sur le sujet et à devenir vexant.

Comment se désister d’une offre d’emploi que l’on a déjà accepté ?

Vous avez accepté cette offre un peu vite ? Votre patron vous a rattrapé au vol avec une super proposition ? Il va falloir faire marche arrière auprès de la personne qui souhaite vous embaucher et auprès de qui vous avez déjà donné votre accord. De toute évidence c’est un moment difficile qui s’annonce. Mais, encore une fois, soyeux franc. Ne tardez pas et soyez direct. À la fois par correction mais également pour que le recruteur puisse relancer sa recherche d’un futur candidat. La méthodologie citée un peu plus haut pourra vous aider pour décliner cette offre d’emploi que vous avez déjà accepté.

Quoi faire si le recruteur tente de négocier ?

Pour beaucoup de recruteurs, il est tentant de négocier. En vous expliquant qu’il peut vous offrir un salaire supérieur dans un avenir plus ou moins proche. Dans ce cas, si vos choix sont définitifs, ne changez pas de version. Montrez vous ferme et expliquez que votre décision est irrévocable. De la sorte, vous montrerez que vous êtes une personne fiable qui ne donne pas sa parole à la légère. Cela pourra vous servir si vous avez besoin de reprendre contact avec le recruteur dans le futur.

Cas spécifique des demandeurs d’emploi

Si vous êtes demandeur d’emploi et êtes inscrit auprès de Pôle emploi soyez vigilant en refusant une offre. Assurez-vous de ne pas enfreindre les règles définies à partir du projet professionnel d’accès à l’emploi (PPAE) pour ne pas voir vos droits supprimés. Prenez le temps d’étudier l’ensemble des éléments pour éviter une radiation.

De nombreux conseils sur 👉 le blog du recrutement

Finalement vous n’êtes plus si certains vouloirs rester chez votre employeur ? Nous avons sûrement un poste pour vous. Découvrez nos 👉 offres d’emploi

Si vous vous êtes fait planter par un collaborateur, il est sûrement temps de nous contacter 👉 cabinet de recrutement spécialisé.

Publié le 25 mars 2021