Technicien de maintenance industrielle – Fiche métier : Qu’est-ce que c’est ?

Le Technicien de maintenance industrielle opère dans le but d’assurer une production optimale et sans interruption de l’usine. Il veille au bon fonctionnement des équipements et des infrastructures. Rattaché à la direction industrielle, il effectue la maintenance préventive et curative des équipements de production. Découvrez l’ensemble des informations sur notre fiche métier de technicien de maintenance industrielle.

Quel est le rôle d’un technicien de maintenance industrielle ?

Missions principales

Acteur majeur dans les opérations de maintenance préventive et curative des machines et outils utilisés au cours du processus de production, le technicien de maintenance industrielle travaille au sein d’une équipe de techniciens. La taille de l’effectif peut varier selon la taille de l’entreprise, ses besoins et son temps d’activité.

Dans cette optique, le technicien de maintenance industrielle a pour missions d’effectuer un entretien préventif quotidien des installations en contrôlant et surveillant le bon état général du matériel et des infrastructures afin d’anticiper d’éventuels dysfonctionnements voire des pannes qui viendraient perturber le cycle de production. Dans l’industrie, si une machine automatisée fonctionne mal ou tombe en panne, cela se répercute sur tout le processus fabrication. L’arrêt des machines est une catastrophe pour une usine.

fiche métier technicien de maintenance industrielle
Le technicien de maintenance industrielle doit maîtriser de nombreux outils pour effectuer ses réparations

Curatif

Si malgré les interventions préventives, la production venait à être altérée par un quelconque problème, le technicien de maintenance est en charge d’établir un diagnostic à l’aide de tests et de mesures et d’effectuer les opérations de dépannage des installations qui s’imposent (interventions électriques, mécaniques, pneumatiques). À lui de changer une pièce défectueuse ou modifier des réglages. Il peut parfois corriger des données du programme informatique qui pilote les machines automatisées, puis d’effectuer la remise en service.

Il est important lors de chaque intervention de comprendre à quoi est dû le ralentissement ou l’arrêt d’une machine (usure, problème de fabrication, erreur humaine lors d’une précédente intervention) afin de pouvoir, à l’avenir, anticiper la panne et d’être plus réactif dans les opérations de dépannage la prochaine fois que ce type d’anomalie se présentera.

Le technicien de maintenance industrielle participe à l’application des systèmes qualités mis en place et suit les consignes d’hygiène et de sécurité afin de travailler dans des conditions optimums aussi bien pour les salariés que pour le bon fonctionnement de la chaîne de production.

Le technicien de maintenance participe à la gestion du stock de pièces détachées.

Pour en savoir plus, découvrez ce qu’est 👉 la maintenance industrielle

Acteur de l’optimisation de la production

Il a pour objectif de constamment chercher à améliorer l’outil de production et à réduire les coûts. Ainsi, toujours à l’affût des évolutions technologiques et techniques, il est invité à proposer des solutions, pour optimiser la sécurité et les performances des matériels.
Le technicien de maintenance industrielle est amené à participer, en collaboration avec le Responsable Maintenance de l’usine de production, à des travaux d’amélioration des machines.

En contact constant avec la production

Il est ainsi amené à proposer ses idées, mettre en place des mesures et effectuer les changements nécessaires dans le but de simplifier et de fiabiliser les équipements.
Ces travaux d’amélioration peuvent avoir lieu pour de multiples raisons :

  • Faire augmenter la production en accélérant la cadence d’exécution des machines
  • Visant à améliorer la sécurité
  • La conséquence d’une évolution technique et/ou réglementaire.
    Dans le cadre des industries de confection et industries mécaniques, caractérisées par une production en discontinu, les techniciens de maintenance participent au changement d’outils entre deux lots de production.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon technicien de maintenance ?

Le rôle du technicien de maintenance industrielle implique une véritable polyvalence, ainsi que des compétences techniques très pointues afin de pouvoir intervenir au plus vite en cas de problème. Être capable de rester concentré, et disposer de très bonnes capacités d’analyse et de synthèse afin de pouvoir prendre les bonnes décisions même dans les cas d’urgence. Doté d’une bonne capacité d’adaptation, de bon sens et d’un peu d’imagination, il doit savoir gérer tout type d’intervention et résoudre tout problème même ceux auxquels il n’avait pas été confronté auparavant. La liste des softskills peut être longue.

Parmi les principales qualités requises on retrouve :

  • Capacité à raisonner avec méthode et à détecter une situation anormale
  • Travail en équipe
  • Capacité d’adaptation
  • Réactivité et rigueur
  • Esprit d’analyse
technicien de maintenance électromécanique
Convoyeur automatisé sur une chaîne de production industrielle

Quelles sont les compétences d’un technicien de maintenance industrielle ?

Le technicien de maintenance est doté de compétences variables liées à un savoir-faire technique mais également à des compétences humaines. Voici les principales compétences techniques d’un technicien de maintenance :

  • Connaissances techniques en automatismes, mécanique, hydraulique, pneumatique, électrotechnique, etc.
  • Maîtrise de l’informatique industrielle
  • Expertise en GMAO (gestion de la maintenance assistée par ordinateur)
  • Maîtrise des logiciels de programmation d’automate (Schneider, Siemens, B&R, Allen Bradley, etc.)

Quelles études pour devenir technicien de maintenance industrielle ?

Les formations qui permettent d’accéder à ce métier sont nombreuses du fait de la pluralité des domaines professionnels qui recrutent. Parmi les formations pour devenir technicien de maintenance industrielle on va pouvoir intégrer des formations de niveau CAP jusqu’à ingénieur.
Ce métier est, malgré une forte demande de connaissances techniques, tout à fait accessible à la suite d’une formation type Bac pro en Maintenance des équipements industriels, en Électrotechnique, en Maintenance des systèmes mécaniques automatisés, ou Bac technologique en Sciences et technologies industrielles.
Néanmoins, les recruteurs apprécient particulièrement les profils disposant d’un diplôme type Bac+2/3, avec un minimum d’expérience (stage compris). On peut notamment citer les BTS Maintenance industrielle / Électrotechnique / CRSA (conception et réalisation de systèmes automatiques), ou les DUT Génie industriel et maintenance / Génie électrique et informatique industrielle, voire une Licence pro en Maintenance des systèmes industriels.

Quelles évolutions de carrière possibles ?

Un technicien de maintenance confirmé peut prétendre, à la suite de plusieurs années d’expérience réussies, aux postes de : chef d’équipe ou responsable de maintenance industrielle. Certains choisiront aussi de s’orienter vers un poste en bureau d’études en production et qualité.

Technicien de maintenance électrotechnique
Des compétences en électrotechnique sont capitales pour être un bon technicien de maintenance

Qui recrute ?

On retrouve des techniciens de maintenance dans toutes les industries : l’agroalimentaire, le biomédical, ferroviaire, ou encore l’aéronautique.
Le développement des moyens de télécommunication ces dernières années a permis de développer le système de la télémaintenance qui permet d’assurer le dépannage à distance, sans se déplacer.

Quel est le salaire d’un technicien de maintenance industrielle ?

Un profil junior peut recevoir entre 22 000€ et 25 000€ de salaire brut annuel. Un profil expérimenté peut gagner jusqu’à 45 000€ par an. Le salaire du technicien de maintenance fluctue en fonction de la taille de l’entreprise et du secteur d’activité. Sa rémunération dépend également de son expertise technique : mécanique, automatisme, etc.

Comment recruter un technicien de maintenance industrielle ?

Population pénurique, il est particulièrement compliqué de recruter des techniciens de maintenance industrielle. En effet, la diversité des compétences techniques multiplie les difficultés lorsqu’on parle de recrutement de ce type de profils.

L’alternance

La première approche pour recruter des techniciens de maintenance industrielle consiste à prendre des alternants de niveau Bac pro, Bac+2 à Licence que l’on formera pendant plusieurs mois afin qu’ils maîtrisent les techniques et outils de l’entreprise.

Former des collaborateurs

Dans certaines industries, la difficulté est telle que l’on identifie dans les équipes de production des personnes qui aiment la technique / mécanique que l’on fait progresser petit à petit en leur confiance des missions de plus en plus complexe.

Faire appel à un prestataire de service

Certains grands faiseurs industriels font appel à des sociétés de prestation qui vont mettre en mission des équipes en charge d’assurée la maintenance. Même si cette solution est onéreuse, elle permet de maîtriser la masse salariale dans les périodes de baisse d’activité et de ne pas avoir à vous soucier du recrutement au sein de l’équipe maintenance.

Faire appel à un cabinet de recrutement spécialisé en maintenance industrielle

La recherche de collaborateurs techniques peut être confié à un cabinet de recrutement spécialisé en maintenance qui ira chasser les meilleurs profils. Bien qu’il y en ait assez peu, vous pourrez trouver quelques structures spécialisées (attention à valider la réelle spécialisation). Chez AMALO, nous sommes effectivement un cabinet de recrutement spécialisé dans l’industrie. nous vous aiderons avec plaisir.

Vous cherchez un emploi de technicien de maintenance ? Retrouvez toutes nos 👉 offres d’emploi de technicien de maintenance industrielle.

Vous recrutez un technicien de maintenance industrielle ? Faites appel à 👉 cabinet de recrutement spécialisé en maintenance industrielle.

👇 Aidez-nous en partageant sur vos réseaux sociaux 👇

Publié le 6 septembre 2019