SOFT SKILLS : Top 10 des compétences comportementales que cherchent les recruteurs

Ah les soft skills, tous les recruteurs ne parlent que de ça depuis de longs mois. Mais, tout d’abord, qu’est-ce que les soft skills ? Les soft skills, que l’ont traduit généralement par compétences comportementales sont l’opposé des compétences techniques pour hard skills dont un collaborateur est généralement pourvu. Cela fait référence aux traits de caractère dont un humain est pourvu et qui vont avoir un intérêt particulier pour un poste ou un autre. Et même si pour chaque missions des compétences comportementales différentes peuvent être requises, certaines soft skills sont particulièrement appréciées des recruteurs. Voici donc notre TOP 10 des compétences comportementales que cherchent les recruteurs.

Soft skills N°1 : L’esprit entrepreneurial

Bien que peu cité ainsi, l’esprit entrepreneurial est une soft skills particulièrement recherchée. On pourrait penser que ce sont les start’up qui en sont particulièrement friandes mais la plupart des dirigeants d’entreprise recherchent des collaborateurs avec cet état d’esprit. Des personnes qui sauront s’approprier les projets et l’esprit de conquête de l’entreprise. Etre en mesure de prendre conscience de ses responsabilités et d’agir comme si l’entreprise était la sienne. L’exemple le plus concret est la valeur donnée à des personnes ayant eux même essayés de lancer leur propre entreprise. Il y a encore quelques années ces profils était immédiatement refusés par les recruteurs sous prétexte qu’ils allaient vouloir repartir dès que possible. Dorénavant, ce sont des profils particulièrement recherchés et dont les recruteurs sont friand sous prétexte que ce sont des gens autonome qui n’ont pas besoin de se couvrir face à leur hiérarchie avant d’agir.

les soft skills
Les soft skills sont de plus en plus scrutées par les recruteurs

Soft skills N°2 : La gestion du stress

Dans des environnements particulièrement changeant et en constante évolution, avoir une bonne capacité de gestion du stress s’avère être un atout particulièrement valorisant aux yeux d’un dirigeant d’entreprise. Il est vrai que beaucoup redoute d’avoir des collaborateurs incapables de s’adapter et en proie au burn-out. Aussi, être capable de gérer son stress en toute situation sera d’une grande aide pour évoluer dans des entreprises qui doivent être capable de changer du tout au tout dans des délais parfois très court à cause d’une concurrence accrue. De plus, les évolutions technologiques et les disruptions en tout genre sont des écueils parfois compliqués à appréhender.

Soft skills N°3 : L’aisance relationnelle

S’il est une compétence comportementale compliquée chez les profils techniques, c’est bien l’aisance relationnelle. Mais à l’heure où le “mode projet” est un fonctionnement de plus en plus courant les aptitudes interpersonnelles sont capitales pour évoluer en entreprise. En effet, l’époque ou on ne se souciait que de ses réalisations techniques mais de leurs promotions (tant externe qu’interne) est révolue. Aujourd’hui chaque collaborateur doit être le premier promoteur de ses réalisations. Que ce soit auprès d’autres équipes de l’entreprise, auprès de sa hiérarchie voir au travers d’échanges avec des homologues d’autres entreprises, l’aisance relationnelle est un atout clé de la réussite d’une carrière.

Soft skills N°4 : La motivation

Encore banale il y a quelques années, la motivation est devenue une qualité comportementale clé dans chaque recrutement. Particulièrement recherchée, la motivation fait échos à des collaborateurs zappeurs qui ont eu trop souvent tendance à privilégier un emploi pour ses avantages et non pour ses missions. Ainsi, les dirigeants d’entreprise privilégient de plus en plus des personnes motivées quitte à faire l’impasse sur certaines compétences techniques attendues sur le poste.

Soft skills N°5 : La créativité

Qualité longtemps dévolue aux collaborateurs intervenant en recherche et développement, elle prend une place de plus en plus importante dans tous les métiers. Le fameux thinking outside the box. Il s’agit d’une soft skills dont beaucoup de manager sont dans l’attente car un bon collaborateur doit, aujourd’hui, être en mesure de challenger son environnement pour toujours être à l’avant-garde de ce qui se fait. On pourrait lui associer l’audace ou l’esprit critique.

L’esprit d’équipe

Bien que très proche de l’aisance relationnelle, l’esprit d’équipe est une compétence comportementale complémentaire. Bien peu de postes en entreprise nécessitent de travailler seul. L’ADV, par exemple, est une fonction qui, par nature, semble être faite de travail seul mais en réalité, chacune des actions menée est interdépendante d’un autre service que ce soit les approvisionnements dont la saisie de la commande dépend, la comptabilité, la production ou le SAV. Aussi, l’esprit d’équipe sera un réel atout au quotidien afin de prendre conscience que l’on travaille ensemble et non chacun de son côté.

l'esprit d'équipe est une soft skills importante
L’esprit d’équipe est une soft skills particulièrement recherchée

L’empathie

L’empathie est une qualité clé pour réussir en entreprise. Que l’on soit manager ou non, la capacité à se mettre à la place d’autrui est une réelle valeur ajoutée. En effet, les managers s’en serviront pour se mettre à la place de leurs collaborateurs et ceux qui ne sont pas en situation de management, s’en serviront pour élargir leur champ de vision.

La prise de décision

La prise de décision n’est pas une qualité importante que pour les personnes en situation de management. Savoir décider sans avoir besoin de sa hiérarchie ou sans un circuit de validation à rallonge permet à l’entreprise d’avancer et de ne pas se scléroser quand une personne doit trancher. Peu importe la décision, grande ou petite, la capacité à trancher rapidement est importante. Il est parfois tentant (et même recommandé dans certains grands groupes) de se référer à son supérieur qui lui même se réfère à son supérieur… avant d’agir mais les entreprises qui performent sont aussi celles qui sont agile et savent agir rapidement.

La gestion du temps

Pas toujours verbalisée par les recruteurs, la gestion du temps s’avère être une valeur importante. Le collaborateur qui ne subira pas la fameuse loi de parkinson réussira à effectuer ses missions dans les meilleurs délais et faire donc preuve d’une productivité sans égal. Ainsi, être maître de son temps est certainement une valeur que chaque collaborateur devrait faire sienne.

La proactivité

Particulièrement recherchée, la proactivité est une soft skills pas toujours évidente à trouver chez une futur recrue. Il s’agit de la capacité à aller au delà de l’attendu, à anticiper les besoins de sa hiérarchie, de son marché ou de ses collaborateurs. Cette compétence comportementale peut faire appel à plusieurs autres mais symbolise bien ce dont les entreprises moderne ont besoin.

Vous venez de lire notre TOP 10 des soft skills que recherchent les recruteurs. Vous pouvez donc maintenant postuler sur l’un de nos nombreux postes à pourvoir pour nous faire voir celles dont vous êtes pourvu.

On en a oublié ? Faites nous le savoir.

Publié le 5 janvier 2020


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *