Immersion dans le monde des cabinets de recrutement

Je lis tous les jours des plaintes de candidats qui se disent avoir été maltraités par des cabinets de recrutement. Les plaintes sont souvent les mêmes : pas de retour, manque de considération, interlocuteur pas préparé, etc. Et du côté des recruteurs on lit également beaucoup de retours négatifs : candidats pas préparés, qui plantent le recruteur sans prévenir, etc. Pas facile de s’y retrouver avec toutes ces complaintes. J’imagine que tout cela est vrai et que chacun vit avec sa frustration. Malgré tout je pense que tout cela découle surtout d’un manque de connaissances de ce qu’est un cabinet de recrutement. Nous allons donc essayer de démêler les nœuds dans ce milieu compliqué qu’est celui du recrutement.

Le marché du recrutement

Quand on parle de cabinet de recrutement on a tendance à tout fourrer derrière ce mot : cabinet de chasse, agence d’intérim, etc. Nombres d’entreprises du recrutement continuent à se valoriser comme cabinet de recrutement. Cela fait bien vous comprenez. Il existe néanmoins des spécialisations afin d’adresser des marchés et des clients différents. Car la mission première, à l’inverse du pôle emploi, est de trouver des compétences à un employeur. Aussi, tout le monde aspire à valoriser une image de spécialisation alors que régulièrement les recruteurs sont généralistes. Dans un premier temps, voici les différentes catégories existantes.

Qu’est-ce qu’une agence d’intérim ?

Elles ont pour missions première d’effectuer des recrutements temporaires pour des entreprises de toutes catégories. Le candidat sera salarié de l’agence et délégué chez un client pour une durée maximum légale de 18 mois. Initialement ces agences avaient pour but de recruter de la main d’œuvre peu qualifiée mais nombre d’entre elles ont progressivement évoluées sur la recherche de profils plus dimensionnés. Certaines se targuent même aujourd’hui d’être des spécialistes du management de transition. Elles peuvent être généralistes, c’est-à-dire recruter des profils de tous horizons, ou spécialisées, c’est-à-dire n’intervenir que sur un marché donné (PME, logistique, finance, etc.). Généralement le niveau de marge de ces entreprises est relativement faible et dot donc développer un portefeuille d’intérimaires élevé. Ici, la notion de temps est capitale. Tout doit être fait le plus rapidement possible et chaque opération est chronométrée. L’accueil du candidat doit donc se faire de façon efficace et sans fioriture au travers d’une rapide saisie des données du candidat.

cabinet de recrutement
Le métier de consultant en recrutement peut s’avérer fatiguant

Qu’est-ce qu’un cabinet de recrutement ?

Un cabinet de recrutement est une structure qui va, principalement, recruter du personnel qualifié que l’on appelle middle management. Au sein de ces cabinets on tente d’apporter un peu plus d’attention au candidat (entretien de 30 minutes à 1 heure, consultant en recrutement diplômé d’un Bac+5, etc. et justifiant d’une première expérience, etc.). Beaucoup se targuent d’être spécialisé même si la réalité est un peu plus trouble. Pour les profils de candidat les moins dimensionnés on fait souvent appel à des profils commerciaux doté d’un master validé en école de commerce et fraichement diplômé. Ils sont commissionnés sur les recrutements qu’ils effectuent et doivent tenir des standards de production élevés (nombreux entretiens et RDV client chaque semaine). La notion de rythme est, là aussi, importante, le consultant devant répondre à des objectifs très ambitieux. Plus le cabinet se positionne sur une cible de candidats élevé dans la hiérarchie, plus les consultants se doivent d’être expérimentés. La notion de spécialisation, comme vous l’avez compris, est très relative. Oui le consultant recrute toujours les mêmes profils mais ne vient pas du domaine d’activité. Charge à lui de se faire sa propre culture générale du métier pour lequel il recrute.

Qu’est-ce qu’un cabinet de chasseurs de tête ?

Là on entre dans ce qui se veut être l’élite. Ce sont des profils qui vont effectuer peu de recrutements et dont l’image est capitale. Ainsi, beaucoup de cabinets de recrutement essayent de se faire passer pour des chasseurs de tête mais il en existe finalement très peu de vrai en proportion du nombre de cabinets de recrutements. Ils vont adresser des profils de candidats très haut dans la pyramide d’une entreprise. Le process de recrutement peut s’avérer très long même si les outils tels que Linkedin sont devenu une grande aide pour ces entreprises. Ici, le jeu consiste à identifier avec le client une liste de candidats ou d’entreprises cible chez qui chasser les candidats que l’on veut recruter. C’est un métier particulièrement chronophage. La relation avec le candidat est tout autre que chez les cabinets de recrutement car le candidat peut rapidement devenir un client ou le coopteur d’un recrutement. Ainsi, les candidats vont être traités avec soin et suivi parfois pendant plusieurs années.

we need you recrutement
Le métier de consultant nécessite d’être toujours en recherche

Pourquoi tant de haine ?

Quand on analyse les plaintes des uns et des autres, le fond de l’histoire est souvent le même : un gros manque de communication. Il est évident que l’absence de nouvelles du recruteur est particulièrement agaçant mais finalement quelle entreprise n’est composée que de gens parfait ? L’êtes-vous vous-même ? Moi pas. Oui on fait des oublis ! Mais qu’est-ce qui interdit au candidat de passer un coup de téléphone ? Après tout, qui recherche un travail ? Finalement le recrutement avec un cabinet de recrutement c’est un travail en binôme, à chacun de faire en sorte que l’autre ai du feeling. Malgré tout, comme dans toute entreprise, chaque structure a des consultants plus ou moins bons. Chacun essaye de tenir les objectifs qui lui sont donnés et de satisfaire ses clients et il arrive parfois, malheureusement, que le candidat soit laissé sur la touche. Si les candidats se montrent autant frustrés c’est aussi parce que trouver un nouvel emploi a une valeur bien plus importante que pour beaucoup d’autres prestations.

Comment ça marche un cabinet de recrutement ?

Quand on est consultant au sein d’un cabinet de recrutement, il y a 2 missions principales : Trouver des entreprises qui acceptent de travailler avec nous et trouver des candidats. La fameuse double casquette de commercial et de recruteur. Ainsi, le planning d’un consultant se réparti entre les différents rendez-vous avec des clients et les entretiens avec des candidats le tout entrecoupé de recherches de clients et de candidats. C’est un travail totalement bicéphale dans lequel les 2 choses que vous vendez sont votre expertise (c’est pour cela que tout le monde essaye d’être expert de quelque chose même quand c’est pas le cas) et votre temps. Dans la mesure ou c’est une fonction commerciale, la rémunération des consultants est principalement variable ainsi, les aspects liés à la qualité du travail peuvent, pour ceux qui prennent des raccourcis, être parfois bâclés. Traditionnellement, un consultant d’un grand groupe de RH doit rencontrer une dizaine de candidats et 4 ou 5 clients. Au milieu de cela il doit diffuser ses offres d’emploi, rechercher et appeler des candidats, rédiger des contrats, saisir des comptes rendus d’entretien, etc. D’où le fait que certains négligent quelque peu le suivi des candidats.

le consultant en recrutement est payé avec des commisions
Money, money, money

Où se situe AMALO dans le marché du recrutement ?

Chez AMALO nous ne faisons pas d’intérim, nous intervenons en tant que cabinet de recrutement et parfois comme cabinet de chasse de tête. Notre vision c’est qu’un candidat et un client bien traité c’est un bénéfice à court ou moyen terme. Ainsi, nous appliquons l’approche qualitative des cabinets de chasse de tête et le dynamisme d’un cabinet de recrutement. N’étant pas intégré à un grand groupe, nous allions l’accès aux même outils qu’un grand groupe à la souplesse et l’énergie d’une petite structure. Nous apportons des conseils personnalisés au cours de chaque entretien afin d’aider chaque candidat à trouver le poste qui lui convient. Il nous arrive probablement d’avoir quelques oublis mais nous espérons que les candidats prendront la peine de nous appeler si nécessaire. Nous sommes spécialisés car nous ne recrutons que des experts de la supply chain, de la logistique et de l’industrie.

Dans la mesure ou nous cherchons à nous améliorer continuellement, on compte sur vous pour nous faire connaitre vos retours d’expérience positifs ou négatifs afin de nous en inspirer. On compte bien évidemment sur vous pour ne pas divulguer les noms des cabinets ou des consultants. Alors n’hésitez pas à commenter.

Par Yann NABUSSET

Publié le 20 janvier 2020


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *