Qu’est-ce que la méthode ABC ?

La gestion d’une entreprise est devenue complexe, car les charges sont nombreuses. Les techniques de gestion et d’optimisation budgétaire de l’entreprise ont beaucoup évolué ces dernières années. Le contrôle des coûts est devenu un élément clé dans la compétitivité d’une entreprise. En maîtrisant les coûts, vous pouvez prendre des décisions stratégiques pour développer votre entreprise. Différentes méthodes existent en la matière. Connue depuis de nombreuses années, la méthode ABC est une méthode reconnue et qui a fait ses preuves. Alors qu’est-ce que la méthode ABC ?

Méthode ABC : qu’est-ce que c’est ?

Historique

Le système ABC aussi appelé méthode ABC (de l’anglais Activity Based Coasting) a vu le jour dans les grandes entreprises industrielles américaines dans les années 1950, mais elle n’a été connue que dans les années 1980/1990. Les professeurs Robert Kaplan et Robin Cooper ont mené plusieurs études aux États-Unis, pour montrer qu’il existe aussi bien des charges directes que des charges indirectes, pas toujours connues des entreprises. Dans leur article de 1992, Robin Cooper et Robert Kaplan rejettent la notion de coûts fixes au profit de celle de coûts de capacité. Ils proposent l’équation suivante : Coût des capacités disponibles = coût des capacités utilisées + coût des capacités inutilisées. La méthode ABC voit donc le jour, et elle est donc mise en place pour faciliter le calcul des charges de l’entreprise.

Qu’est-ce que la méthode ABC ?

La méthode ABC est un outil qui permet d’analyser les coûts par activité. La méthode ABC divise l’ensemble des activités de l’entreprise pour analyser les coûts de chacune d’elle. En effet, les coûts (produits, matières premières, clients…) consomment des activités au sein de l’entreprise qui, elles-mêmes, consomment des ressources. Le but est de modéliser les charges par activités/processus pour mieux les gérer. Cela concerne notamment les secteurs où les coûts indirects sont importants. 

Cette méthode consiste à classer par ordre décroissant les coûts par activité et s’appuie sur le principe de Pareto (ou la loi des 20/80) : 20% des produits font 80% de votre chiffre d’affaires. Lors d’une analyse ABC il est donc primordial de s’attaquer en priorité à l’analyse des références qui procurent 80% de votre chiffre d’affaires.

Cela permet d’analyser de façon très précise quelle activité est la plus rentable, quelle est l’activité est la moins rentable. La méthode ABC permet ainsi de faire une analyse beaucoup plus fine qu’un calcul de coûts de revient.

méthode ABC
La méthode ABC

Quel est l’objectif de la méthode ABC ?

L’objectif de la méthode ABC est d’identifier les facteurs de coûts réels et les économies potentielles afin d’améliorer la rentabilité des produits et des clients. Pour ce faire, elle analyse des processus transversaux de l’entreprise en mettant en place des indicateurs, qu’on appellera inducteurs, permettant de faire ressortir les niveaux coûts et marges. 

La Méthode ABC, c’est deux inducteurs : l’inducteur d’activité qui mesure les ressources consommées par l’activité de l’entreprise et qui surtout identifie le rapport de consécution coûts/produits et l’inducteur de coût qui détermine le niveau des coûts à travers l’organisation de l’activité.

Grâce à l’analyse de ces inducteurs, la méthode ABC décortique les différents types d’activités en affectant plus efficacement les coûts aux produits. En ayant connaissance de ces indicateurs, un manager pourra prendre des décisions stratégiques : réduction de coût, réorganisation…

Logistique : une méthode pour optimiser le stockage

La méthode ABC dans la logistique permet d’être plus productif, plus compétitif. Vous pouvez par exemple optimiser l’entrepôt sur la partie stockage.

Cette méthode repose sur le découpage de votre stock en 3 parties.

  • Groupe A : 20% de vos produits représentent environ 80% de votre chiffre d’affaires. Il y a donc un taux de rotation élevé. Ces produits sont à stocker à proximité du quai de chargement/déchargement. Vous éviterez ainsi la manutention inutile. En rayonnage picking, nous conseillons de stocker ces produits au sol ou à des niveaux bas qui seront facilement accessibles pour les préparateurs de commande. La gestion de stock doit être rigoureuse, car le turnover de ces produits est important.
  • Groupe B : 30% des produits suivants représentent environ 15% de votre chiffre d’affaires. Le taux de rotation est plutôt moyen. Nous vous conseillons de stocker ces produits dans une zone intermédiaire, par exemple au milieu de l’entrepôt. C’est des produits qu’il faut surveiller car ils peuvent vite devenir des best-sellers (groupe A) ou au contraire devenir des produits générant très peu de chiffre d’affaires (groupe C).
  • Groupe C : 50% des articles restants représentent environ 5% de la valeur totale du stock. Le taux de rotation est faible. Il s’agit des produits qui tournent le moins. Vous pouvez stocker ces produits au fond de l’entrepôt ou dans les zones plus difficiles d’accès en hauteur par exemple si vous utilisez des racks à palettes.

Publié le 28 décembre 2020