Qu’est-ce qu’un transitaire ?

L’export et l’import de marchandises au niveau mondial requièrent de connaître les différentes procédures ainsi que les modes de transport y afférents (fret sur terre, sur mer et par voie ferrée…). Ces formalités permettent aux biens de sortir et d’entrer légalement d’un territoire à l’autre. Ces interventions rigoureuses demandent un savoir-faire et une expertise accrue. C’est la raison pour laquelle vous devez faire appel à un transitaire.

Définition d’un transitaire

Qu’est-ce qu’un transitaire ?

Le transitaire ou agent de transit est un maillon fort dans l’organisation du transport des marchandises pour le compte de son client. Ses compétences ne se résument pas seulement à la gestion commerciale. Elles doivent aussi toucher à l’aspect logistique, douanier et juridique et dans la constitution des dossiers obligatoires.
Il lui revient de gérer l’ensemble des procédures liées à ce domaine, qui est d’ailleurs régi par une multitude de normes très strictes. À ce titre, il doit maîtriser parfaitement l’acheminement par voie fluviale, maritime et terrestre. Le transitaire se charge également de résoudre divers problèmes tels que la détérioration des marchandises, la perte, le retard… Le quotidien de cet agent de terrain est partagé entre le contrôle des marchandises au départ et à l’arrivée et le déplacement vers les bureaux pour la réalisation des tâches administratives qui lui incombent.

Que veut dire transitaire ?

En anglais, le mot transitaire est traduit par « freight forwarder ». Celui-ci exerce sur un plan international et est un acteur essentiel dans les activités de commerce international et de négociation en France, dans les Pays d’Afrique, aux États-Unis, en Suisse… Ce terme anglais désigne également l’activité du transitaire proprement dite. Il intervient dans le monde du business lorsque les professionnels des différents États échangent entre eux.

transitaire
Transitaire : un métier de contact

Quels sont les différents types de transitaire ?

Le transitaire peut revêtir différents statuts : celui de transitaire mandataire et celui de commissionnaire de transport. Ces appellations se différencient au niveau de leur modalité de paiement respective qui dépend de leur statut.

Le transitaire mandataire

Le contrat de mandat rattache le transitaire à son client. Ce dernier mandate l’agent de transit afin que les consignes fournies soient bien respectées. Cette option limite considérablement les responsabilités de l’agent.

Le commissionnaire de transport

Le contrat de commission lie l’agent de transit à son client. Ce dernier va opter pour un transitaire qualifié qui va l’aider dans ses activités. Il pourra alors se concentrer sur d’autres tâches en lui laissant les éventuelles contraintes qui peuvent apparaître. A contrario du transitaire mandataire, le commissionnaire de transport doit gérer de nombreuses responsabilités. C’est pourquoi, le recours à un transitaire international est de mise !

Quel est le rôle d’un transitaire ?

Le transitaire veille à ce que les marchandises qui lui sont confiées arrivent à bon port et en bon état. Cet agent joue un rôle crucial dans la réussite d’une activité de commerce international. Grâce à ses nombreux talents, il peut mener à bon terme les opérations d’importations et d’exportations de marchandises sur le territoire français vers des destinations étrangères.
Ses attributs consistent à :

  • Stocker, planifier, emballer et expédier les marchandises en se conformant aux normes en vigueur.
  • Contacter et réunir tous les acteurs concernés autour d’un même projet (transporteurs, assureurs, bureaux de douane…).
  • Compléter toutes les formalités administratives en fonction des lois internationales et payer les frais appliqués.
  • Suivre en permanence la traçabilité des produits afin d’en informer le client.
  • S’assurer que les marchandises arrivent à destination.

Le transitaire est le pilier dans toute la logistique de transport. L’expertise pointue de ce professionnel vous fera réaliser des économies conséquentes. Si vous vous aventurez seul dans ce domaine sans avoir les compétences requises, vous risquerez la perte de documents et la perte de milliers d’euros. À titre d’exemple : perdre un connaissement vous imposera de payer des frais de stationnement. Dans le pire des cas, cela vous coûtera la perte totale de votre marchandise si cette dernière est périssable. Voulez-vous vraiment être confronté à cela ?

Pourquoi faire appel à un transitaire ?

De nombreuses raisons nous poussent à faire appel à un transitaire. En voici quelques-unes qui sont loin d’être exhaustives :

  • Assurer le suivi des différents modes de transport
    Le transitaire veille à ce que le transport des marchandises d’un point à un autre se passe bien. Il planifie et coordonne l’acheminement via le transport multimodal : par route, sur mer, par avion.
  • Maximiser les coûts d’expédition
    Au même titre qu’un déménageur, le transitaire s’occupe de regrouper les marchandises différentes au sein d’une seule expédition. Ce groupage permet de réduire les frais dont vous devez vous acquitter auprès du transporteur, car vous achetez un gros volume de transport de fret.
  • Trouver des endroits où les marchandises peuvent transiter
    Le transitaire international gère cette mission, vu qu’il dispose de lieux d’entreposage ou loue des locaux à cet effet.
  • Négocier les frais de transport
    Le transitaire international procède à la négociation des frais à votre place. Grâce au volume élevé de transport de fret, il a la possibilité de demander une réduction de prix auprès du transporteur.
  • Contacter des personnes pour réserver des espaces de chargement et de déchargement
    Grâce à son carnet de contacts bien rempli et mis à jour, le transitaire peut sélectionner l’opérateur qui propose la meilleure offre. C’est un véritable point fort pour les activités de commerce international. Ainsi, les expéditions et les livraisons se passeront dans les meilleures conditions.
  • Établir des documents liés aux exportations et aux expéditions
    Il s’occupe de l’édition et de la présentation des documents obligatoires, si besoin est.
  • Choisir une assurance pour couvrir les marchandises
    Le transitaire est à l’affût des meilleures conditions relatives à l’assurance selon le type de marchandises et le moyen de transport visé. C’est lui qui se charge des réclamations d’assurance. Cette obligation lui permet d’être préservé en cas de dommages ou de retard de livraison. Elle est également indispensable vis-à-vis de son commanditaire.

Quand faire appel à un transitaire ?

Vous pouvez vous adresser à un transitaire quand votre activité engage des transports internationaux. Même les plus grandes enseignes peuvent travailler avec des transitaires au lieu de contacter directement le transporteur. Les transitaires apportent de la souplesse et des nouvelles connaissances à leur réseau de chaîne d’approvisionnement. Résultat : les coûts sont limités et les entreprises gagnent en temps. Un bon transitaire constitue un élément phare de votre entreprise. Il sera votre service d’expédition externalisé. Son coup de main rendra le processus d’exportation et d’importation plus facile, rapide et transparent.
Déléguer vos prestations de transport à cet expert vous épargnera les mauvaises surprises et les sueurs froides. Votre transitaire saura vous donner une information utile et pertinente. Celui-ci remédiera aux problèmes d’expédition et d’importation auxquels votre entreprise fait face en mettant en place la solution la plus adéquate. Il pourra régler les situations de fermeture des ports ou des grèves des employés portuaires, se familiariser avec les variations du marché, anticiper les passages difficiles relatifs aux jours fériés et aux congés…
Votre transitaire est un gage de rentabilité optimale en rendant votre chaîne logistique plus fluide. Tout cela est possible grâce à sa connaissance des différentes options sur le marché, ses gros volumes d’achats, ses nombreux contacts éparpillés aux quatre coins du monde. Bref, il dispose de tout un réseau capable d’organiser le transport au meilleur prix et aux meilleures conditions.

qu'est-ce qu'un transitaire
Le transitaire travaille de façon réactive

Comment choisir un bon transitaire ?

Si vous envisagez de recourir à un transitaire et que vous ne savez pas comment procéder, les critères suivants vous aideront à affiner votre choix.

Des prestations dont vous avez besoin

Comme on l’a vu précédemment, différents modes de transport sont possibles pour le transport international. En premier lieu, collaborez avec un prestataire qui peut prendre en charge l’itinéraire requis en optant pour l’un de ces modes en question. Ensuite, vous devez trouver des personnes qui déclareront le volume, le poids et la taille ainsi que les dimensions du colis à acheminer. Une enseigne fiable et de renom avec une forte expertise dans ce domaine peut garantir la réussite de votre commande.

Un service rapide

La rapidité est l’un des facteurs les plus importants dans les expéditions internationales. Une entreprise qui édite un calendrier n’est pas exposée à des interruptions ni à des pertes. Associez-vous avec un transitaire qui pourra finir son travail dans les délais impartis et qui vous fournira des conseils avisés pour éviter les retards onéreux.

Différents modes de transport disponibles

Les marchandises atterriront là où vous le souhaitez via un fret terrestre, un fret maritime ou aérien. Si le transitaire maîtrise l’expédition via ces trois modes, vous aurez beaucoup de chances. Cela veut dire qu’il est fiable et que vous pouvez compter sur lui. Ainsi, vous pouvez revenir pour de nouveaux contrats pour un large panel d’envois.

Souplesse des options

Votre expédition peut faire face à un obstacle comme la grève des dockers ou un cataclysme. Un cyclone ou une inondation en est de bons exemples. Un transitaire qui connaît bien son travail est paré à toutes ses éventualités. Il trouvera un autre prestataire en peu de temps. Comme il connaît ce domaine sur le bout des doigts, il mettra en place la solution la plus efficace pour que vos marchandises arrivent à leur destination.

Plusieurs contacts

Un transitaire doit connaître l’aspect international du transport, c’est-à-dire les règles en douane, les cultures des pays où les marchandises parviendront, les réglementations maritimes… Cette option garantit leur arrivée sans tracas et une réponse réactive aux attentes de la clientèle internationale.

Les avis et les recommandations

Les prestations de frets internationaux sont extrêmement compétitives, vigilantes et exigeantes. L’industrie du fret collabore avec des personnes renommées et qui sont respectées par leurs transporteurs, leurs clients, leurs concurrents. Celle-ci travaille également avec des organismes locaux et internationaux ainsi que des organes directeurs performants.

Fiable et transparent

Un transitaire international se doit d’être honnête avec ses clients et proposer un prix transparent dès le début sans frais dissimulés. Il doit vous expliquer les tâches qu’il doit effectuer : l’établissement des documents et leur soumission, la planification des opérations, le suivi des marchandises et les frais qui y sont liés.

Une assurance cargo

Évidemment, il n’est pas agréable de penser que vos biens peuvent être endommagés en cours de chemin, car ils font face à une mauvaise manipulation ou des conditions climatiques extrêmes. Le cas échéant, un transitaire sérieux devra mettre tout en œuvre pour protéger votre entreprise contre tout dégât.

Quel est le salaire d’un transitaire ?

Dans un premier temps, l’agent de transit qui débute touche le Smic. Son salaire peut augmenter en fonction de son expérience, de la taille de l’entreprise où il évolue ainsi que des spécificités de son poste.
Le salaire moyen d’un transitaire se situe entre 24 000 et 30 000 € bruts par an. Cela signifie que le salaire mensuel brut est compris entre 2 000 à 2 500 €. Chaque mois, le salaire net perçu par chaque employé varie entre 1 560 et 1 950 €. Il lui sera possible de négocier sa rémunération avec le temps. Quand il aura acquis de l’expérience, un agent de transit senior pourra toucher jusqu’à 2 500 €bruts par mois. Cela équivaut à plus de 30 000 € bruts par an. Le salaire net mensuel s’élève donc à 1 950 €.
Le salaire du transitaire peut être valorisé par certaines primes qui sont variables. Il peut s’agir, par exemple, d’une prime de participation ou d’une prime d’intéressement. Les primes fixes peuvent également être perçues comme le versement d’un 13ème ou d’un 14ème mois de salaire. La totalité de ses revenus fait l’objet d’un contrat de travail ou d’une convention collective. L’État ne propose pas de grille salariale prévue à cet effet selon le nombre d’années d’expérience qu’il a à son actif.
Vous avez besoin d’un transitaire pour vos opérations d’imports et d’exports de marchandises ? Si vous devez faire parvenir des marchandises à l’autre bout du globe sans perdre de temps dans la gestion du dossier (qui est bien souvent compliqué), votre transitaire est là pour vous. Il vous aidera également à améliorer votre efficacité et la rentabilité globale de votre activité.

Vous recrutez un expert de la logistique ? Faites appel à AMALO

Pour développer vos connaissances de la logistique c’est sur le 👉 blog que ça se passe

Dites-nous en commentaire ce que vous avez pensé de cet article et n’hésitez pas à partager sur vos différents réseaux sociaux.

Publié le 2 mai 2022


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.