Transpalette : Qu’est-ce qu’un transpalette ?

Très apprécié par les professionnels de la logistique et de l’industrie en raison de sa facilité d’utilisation et de son côté pratique, le transpalette est devenu un engin incontournable dans le secteur de la manutention. Il est utilisé pour déplacer des charges plus ou moins lourdes sur un site de production ou dans un entrepôt. Il se décline en plusieurs modèles qui répondent à des besoins spécifiques. Amalo Recrutement vous présente plus en détail comment utiliser un transpalette.

Qu’est-ce qu’un transpalette ?

Encore connu sous le nom de tire-palette, le transpalette est un engin de manutention qui a pour rôle de lever et de charger diverses marchandises dans un entrepôt. Il s’agit en réalité d’un chariot qui dispose d’un timon à poignées, d’un châssis, de roues directionnelles, d’un mécanisme hydraulique, des galets et de deux bras de fourches. Ces derniers sont glissés sous la palette pour soulever la charge et la déplacer. Le transpalette est un engin de manutention très apprécié parce que son utilisation ne nécessite pas beaucoup d’effort. De plus, il permet de gagner un temps considérable. Vous pouvez ainsi charger ou décharger un camion en très peu de temps.

Avec sa hauteur de levée d’environ 800 mm, le transpalette est capable de supporter une charge de cinq tonnes. C’est également un outil polyvalent qui aide à réaliser différentes tâches. Il peut être utilisé pour transporter des palettes ou des conteneurs sur de courtes distances. Vous pouvez également vous en servir comme auxiliaire lors des opérations de picking. Le transpalette peut aussi être utilisé comme élément complémentaire pour alimenter les zones de picking où se situent les unités de charge.

Quels sont les différents transpalettes ?

Il existe plusieurs transpalettes avec des caractéristiques différentes. En fonction de votre budget et de l’usage que vous comptez en faire, vous avez le choix entre trois grands modèles : le transpalette manuel, le transpalette électrique et le transpalette semi-électrique.

Le transpalette manuel

Ce modèle de transpalette fonctionne manuellement. Il ne possède aucune installation électrique. Par conséquent, la traction ne se fait que grâce à l’effort physique. Pour déplacer l’engin par exemple, il vous faudra tirer sur le timon. Pour lever et rabaisser les palettes, vous devez notamment pomper le timon pour actionner un vérin hydraulique. Toutes ces manœuvres peuvent engendrer des conséquences sur la santé de la personne qui utilise l’appareil. C’est la raison pour laquelle le transpalette manuel est beaucoup plus adapté aux petits et moyens entrepôts.

Il est équipé de deux fourches sur roulettes qui sont légèrement relevées afin de soulever la palette du sol et faciliter le déplacement. Le transpalette manuel a une hauteur de levée maximale d’environ 30 cm. Dans certains cas (plus rares), elle peut se situer autour d’un mètre. Il est capable de supporter jusqu’à 2 500 kg de charge avec une vitesse maximale de 5 km/h. Le transpalette manuel est très léger et vous pouvez sans difficulté le ranger dans un camion de livraison.

transpalette qu'est-ce que c'est
Le transpalette sert dans la logistique

Le transpalette électrique

Bien que les deux appareils présentent plus ou moins la même structure, l’utilisation du transpalette électrique ne requiert pas autant d’effort que le modèle manuel. La grande différence réside dans le fait que l’un est doté d’un système électrique et l’autre non. Le transpalette électrique offre ainsi la possibilité de lever et de déplacer les charges de façon plus rapide et plus efficace. La charge maximale de cet appareil est de trois tonnes et sa vitesse de translation de 10 km/h. Le timon comporte toutes les commandes nécessaires pour bien manœuvrer l’appareil. L’opérateur n’a ainsi rien de manuel à faire ou de charges lourdes à porter sur l’engin. Il préserve ainsi sa santé et s’évite des troubles musculosquelettiques. L’achat ou la location de transpalette électrique représente toutefois un investissement plus important que le modèle manuel.

Le transpalette électrique se décline en deux différents modèles : le transpalette accompagnant et le transpalette à conducteur porté. Le fonctionnement du premier est similaire à celui d’un tire-palette manuel, sauf que le conducteur bénéficie d’une assistance électrique. En réalité, un moteur est placé sous le timon du transpalette accompagnant dans le but de réduire la charge qui pèse sur les bras de l’opérateur. De plus, le mécanisme de levage de l’appareil est totalement motorisé.

En ce qui concerne le transpalette à conducteur porté, il a la particularité de disposer d’une plateforme fixe ou rabattable derrière le timon. C’est sur celle-ci que vient s’installer la personne chargée de guider l’engin. Toutes les commandes électriques de l’appareil de levage, de conduite et du moteur se trouvent à cet endroit (au niveau de la plateforme).

Le transpalette semi-électrique

Il s’agit d’un mix entre les deux précédents modèles puisqu’il comporte une partie électrique et une partie manuelle. Le transpalette semi-électrique permet d’accélérer la cadence de travail tout en étant efficace. Il peut être équipé soit d’un dispositif de levée automatique avec une traction manuelle, soit d’un déplacement par motorisation électrique avec une levée manuelle. En raison de son coût relativement plus bas que le modèle électrique, le transpalette semi-électrique peut être un excellent investissement. De plus, il aide à diminuer considérablement la charge de travail contrairement au tire-palette manuel.

Le transpalette ne se décline pas seulement en trois modèles. Il y en a beaucoup d’autres qui possèdent certaines spécificités. On pense notamment au transpalette haute levée, au transpalette peseur, au transpalette tout terrain et au transpalette à levée rapide.

Le transpalette haute levée

Encore appelé chariot élévateur, ce modèle d’engin offre la possibilité de simplifier considérablement la tâche des manutentionnaires. Il a la capacité de surélever les fourches et de placer les charges à bonne hauteur. Cela évite aux travailleurs d’avoir à se pencher ou se baisser à chaque fois. Les fourches du transpalette haute levée peuvent atteindre une hauteur de 80 cm. Il a une capacité de charge de 1 500 kg. Le transpalette élévateur peut être manuel ou électrique. Vous avez ainsi la possibilité de choisir celui qui vous convient le plus.

transpalette électrique

Le transpalette peseur

Il s’agit d’un engin de manutention qui permet à la fois de soulever, déplacer et peser les marchandises lors d’une même opération. Il possède quatre capteurs intégrés sous les fourches qui indiquent le poids (brut, net ou total) des charges. Le transpalette peseur est très populaire dans les usines et les entrepôts, car il favorise le gain de temps. En effet, en optant pour cet appareil, vous n’avez plus besoin de décharger les marchandises sur une balance de précision pour en connaître le poids. De plus, certains modèles sont équipés d’une imprimante, ce qui facilite encore plus la tâche.

Le transpalette tout terrain

Les transpalettes classiques sont le plus souvent utilisés dans des entrepôts, des usines et des sociétés de transport, là où les surfaces sont plus lisses. Dès que le terrain devient un peu accidenté, ces appareils perdent en efficacité ou ne fonctionnent plus correctement. Ce n’est pas le cas du transpalette tout terrain. Il aide à déplacer rapidement des palettes sur des terrains irréguliers, accidentés, escarpés ou boueux. Il peut être manuel ou électrique. Certains modèles fonctionnent même avec une motorisation thermique.

La capacité maximale de charge du transpalette tout terrain est de 1 500 kg et sa longueur de fourche est d’environ 860 mm. Il est cependant possible de régler celle-ci afin de l’adapter à la taille des palettes.

Le transpalette à levée rapide

Le transpalette à levée rapide ou à grande levée fonctionne de la même façon que le modèle classique. Sa capacité à surélever rapidement les fourches est ce qui le différencie des autres appareils. En effet, il peut élever la palette jusqu’à une hauteur de 800 mm. Pour atteindre le niveau maximal, il suffit de faire 6 pompages du timon. Le transpalette à levée rapide peut être manuel ou électrique.

comment conduire un transpalette

Qui peut utiliser un transpalette ?

Étant donné que le transpalette est utilisé dans les entrepôts et les sociétés de transport, tous les professionnels de ces structures peuvent se servir de cet appareil. De plus, aucun certificat spécifique n’est nécessaire pour utiliser un transpalette. En revanche, l’opérateur qui aura la charge de manœuvrer l’appareil devra prouver son savoir-faire, car la manipulation de charges lourdes présente beaucoup de risques. Il est donc exigé que l’opérateur suive une formation de prévention sur les risques d’accident. Il s’agit d’une obligation légale de l’employeur qui est tenu d’organiser cet enseignement en interne pour instruire ses salariés et plus particulièrement les opérateurs en manutention sur l’utilisation des transpalettes.

Contrairement aux autres modèles, l’utilisation du transpalette à conducteur porté nécessite le permis de cariste. Il est encore connu sous le nom de CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité). Pour l’obtenir, vous devez suivre une formation payante de trois jours.

Vous voulez en savoir plus ? 👉 Découvrez ce qu’est un chariot élévateur.

Quelles sont les réglementations liées à l’utilisation d’un transpalette ?

L’utilisation d’un transpalette est soumise à certaines réglementations. Seuls les opérateurs ayant suivi la formation sur les préventions des risques d’accident peuvent manœuvrer l’appareil. Ceux qui ont passé le CACES sont également autorisés à l’utiliser.

Il faut ensuite nécessairement respecter certaines normes et directives qui portent principalement sur la sécurité. Il y a entre autres les directives 98/37/CE et 95/63/CE qui concernent respectivement la conception des machines et les prescriptions minimales pour la sécurité et la santé des utilisateurs. Vous devez également respecter les normes NF EN 1175–1 et NF EN 1726–1 qui sont relatives à la sécurité des chariots de manutention.

Vous devez aussi respecter la capacité de charge, car il est interdit de le surcharger. Veillez également à ce que les marchandises soient bien réparties sur le transpalette. Nous vous conseillons de vous assurer que la largeur des palettes ne dépasse pas la longueur des fourches. Cela évitera les basculements et vous pourrez utiliser l’appareil de façon optimale. Assurez-vous également d’enlever tous les obstacles qui se trouvent sur le passage du transpalette. La sécurité de l’opérateur est aussi très importante. C’est pour cela que le port de chaussures de sécurité et de gants est obligatoire.

Comment choisir son transpalette ?

En raison des nombreux modèles qui existent, il peut être difficile de choisir. Il y a toutefois certains critères qui peuvent vous permettre de trouver l’appareil idéal. Vous pouvez par exemple tenir compte des matériaux, de la capacité de charge, de la longueur des fourches ou de la hauteur de levée.

chariot élévateur transpalette
Attention de ne pas confondre le transpalette et le chariot élévateur

Les matériaux

Ce paramètre prend en compte le châssis du transpalette et ses roues. Vous devez donc vous baser sur les matériaux de ces deux éléments pour choisir votre appareil. Le châssis peut être soit en acier, soit en inox. L’un est plus utilisé dans le milieu industriel tandis que l’autre se retrouve le plus souvent dans les entreprises agroalimentaires et pharmaceutiques à cause de sa résistance à l’humidité. En ce qui concerne le matériau des roues, vous avez le choix entre le caoutchouc, le polyuréthane, le nylon ou le vulkollan.

La capacité de charge

La capacité de charge varie d’un modèle de transpalette à un autre. La charge maximale de la plupart de ces appareils n’excède toutefois pas cinq tonnes. Vous pouvez donc faire votre choix en fonction de ces paramètres.

La longueur des fourches

La longueur des fourches est aussi un critère important dont vous devez tenir compte pour choisir votre transpalette. Elle dépend le plus souvent de la taille des palettes. Si celles-ci sont petites, nous vous conseillons d’opter pour des fourches dont la longueur est située entre 600 et 800 mm. Dans le cas contraire, vous pouvez choisir des fourches de 1150 à 2000 mm. Celles-ci sont les plus courantes sur le marché.

La hauteur de levée

La hauteur de levée dépend de l’utilisation que vous voulez faire de l’appareil. Si vous comptez déplacer des marchandises qui sont placées à une certaine hauteur, vous devez en choisir capable d’atteindre le niveau souhaité. Quoi qu’il en soit, la hauteur de levée de ces appareils tourne souvent autour de 200 mm et 800 mm.

Il y a de nombreux autres critères comme la fréquence et le lieu d’utilisation ainsi que le prix dont vous pouvez également tenir compte lors du choix.

Quelles sont les principales marques de transpalette ?

Les marques de transpalette sont si nombreuses qu’on ne peut toutes les citer. Il y a cependant des fabricants qui sont beaucoup plus présents sur le marché que d’autres :

  • Fenwick,
  • Still,
  • CAT,
  • Toyota,
  • Mitsubishi,
  • Crown,
  • Nissan,
  • Jungheinrich…

Fenwick est une marque française considérée comme le numéro 1 en matière d’équipements de manutention. Elle conçoit tous types de tire-palettes, qu’il s’agisse de transpalette autoporté, de transpalette élévateur, de transpalette haute levée… Ses appareils sont reconnus pour leur qualité, leur robustesse et leur performance.

Chacune de ces principales marques bénéficie d’une excellente réputation. Les transpalettes qu’elles proposent sont résistants et durables. Vous pouvez les utiliser pour tous travaux de manutention. Les opérateurs qui les manœuvrent doivent toutefois être qualifiés.

Découvrez de nombreux conseils sur le 👉 blog de la logistique

Publié le 13 mai 2022


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.