Crise : est-ce le bon moment pour démissionner ?

Depuis quelques jours vous êtes nombreux à nous avoir sollicité sur l’intérêt ou non de démissionner pendant cette période de tension que nous traversons. La réponse n’est pas évidente et chaque cas est unique. C’est d’ailleurs toujours compliqué d’apporter une réponse parfaite et je pense d’ailleurs qu’il n’y en a pas. Je néanmoins vous donner mon avis sur l’intérêt ou non de démissionner pendant une période de crise.

La crise c’est quoi ?

Pour commencer, je tiens à spécifier la notion de crise. Oui nous sommes dans une tempête qui fait particulièrement tanguer l’ensemble des organisations. Dans ma réponse nous n’allons pas parler uniquement de cette crise du COVID-19 dans laquelle nous sommes mais des situations de crise que l’on croise toute sa vie. Celle liée à un secteur, à une entreprise ou à une région. La vie économique est faite de hauts et de bas et cela ne cessera pas, il faut s’y résoudre. Aussi, du point de vue d’une personne en âge de travailler ce n’est jamais le moment de démissionner. Soit tout va bien et il faut profiter d’opportunités internes soit il faut rester à l’abris chez son employeur. Franchement la vérité est entre les deux.

crise : est-ce le bon moment pour démissionner ?
A vrai dire, ce n’est jamais le bon moment pour démissionner

démissionner ou Rester au chaud ?

La première réaction que l’on a en période de crise c’est de choisir de rester bien au chaud chez son employeur et d’attendre que la vague soit passée. Sentiment naturel de protection en situation compliquée. Evidemment cela n’a rien de choquant et parait être la réaction la plus saine. On le note à chaque crise économique, les demandeurs d’emploi sont ceux qui ont vu leur entreprise fermée. Personnellement je ne suis pas convaincu que ce soit toujours la meilleure idée. On sait qu’une crise est l’occasion de voir la santé financière de son employeur et sa capacité à vous garder dans le temps. Mais parfois la vérité n’est pas aussi belle qu’on le pense et il est probablement plus stratégique d’aller voir ailleurs avant que l’entreprise mette la clé sous la porte.

Avez-vous le bon patron ?

C’est dans la tempête

Je suis convaincu que c’est pendant la tempête qu’on voit les bons capitaines…et les mauvais. On va vite se rendre compte de la véracité ou non des valeurs mise en avant sur le site internet et dans les différents supports de communication. Attention, je ne dis pas qu’il faut blâmer un employeur qui met son équipe en chômage partiel, c’est peut-être la meilleure solution mais certains comportements risquent de vous montrer le vrai visage de vos dirigeants.

Au moins se poser la question

Je pense que le moment est bon pour vous poser quelques questions concernant votre management. Est-ce que votre patron fait front avec vous ? Est-ce qu’il respecte les valeurs mises en avant ?Bien sûr ils ne sont pas tous mauvais et essayent bien souvent d’agir pour sauver leurs entreprises et vos emplois. Essayez juste de voir comment chaque action est faite et si vous vous retrouvez dans les valeurs de votre employeur dans cette période mouvementée.

démissionner pour Saisir une opportunité ?

Démissionner : menace ou opportunité ?

Je suis convaincu qu’une période de crise, qu’elle soit généralisée comme maintenant ou liée à une entreprise, peut être une bonne période pour saisir des opportunités et vous mettre en valeur. Parce que c’est pendant une tempête qu’on voit les bons capitaines mais c’est aussi l’occasion de voir les bons marins. Etes-vous ce bon marin ? Celui qui apportera à son entreprise ou à une autre le petit truc en plus qui fera la différence. Il est certain que tout le monde va s’accrocher à son poste, les entreprises auront donc plus de mal à trouver le bon collaborateur.

Un tremplin

Vous pourrez peut-être accéder à la fonction que vous convoyez depuis si longtemps. Il y aura forcément moins d’offres d’emploi mais tellement peu de candidats à postuler que vous pourrez certainement vous démarquer. Oui c’est un risque à prendre, quitter votre poste pour vous retrouver en période d’essai. Mais comme nous l’avons vu plus haut, rien ne vous garantit non plus la pérennité de votre employeur actuel. Je pense que le jeu peut en valoir la chandelle.

démissionner pour une nouvelle opportunité
Ce peut être une bonne idée de saisir une bonne opportunité en temps de crise

Conclusion

Comme vous l’avez compris, je pense qu’il faut être en mesure de saisir les opportunités de faire accélérer sa carrière dans les périodes ou votre travail et vos compétences pourront avoir de l’intérêt pour certains et être mis en valeur. Il ne faut pas négliger de bien se renseigner sur la solidité financière de votre futur employeur (il n’y a pas de honte à creuser le sujet lors des entretiens avec le dirigeant) et de voir en quoi ce nouveau poste peut être un tremplin pour votre carrière. Mais si les signaux sont au vert, il ne faut pas hésiter à plonger. Une entreprise qui recrute en temps de crise a forcément bien étudié la nécessité de recruter.

Si vous souhaitez sauter le pas, vous pouvez postuler à l’une de nos offres d’emploi.

Découvrez de nombreux articles sur notre blog.

Publié le 2 avril 2020


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *