Qu’est-ce que la méthode PDCA (ou roue de Deming) ?

Le développement rapide de l’économie numérique oblige les entreprises à procéder à des tests et à des expérimentations pour proposer des solutions toujours plus innovantes et mieux faire face à la concurrence. Les start-up sont donc de plus en plus nombreuses à se servir de la méthode PDCA, une solution qui répond à leurs besoins d’agilité. Les PME et les grandes entreprises se tournent également vers ce processus pour résoudre différents problèmes et optimiser la qualité de leurs process. Visant l’amélioration continue des performances, la méthode PDCA se subdivise en plusieurs étapes que nous vous présentons.

PDCA / roue de Deming : qu’est-ce que c’est ? Définition

Le PDCA ou roue de Deming est une méthode d’amélioration continue qui se subdivise en 4 étapes devant être enchaînées de manière itérative pour améliorer un process, une organisation ou un produit existant. Les étapes qui permettent d’obtenir une amélioration continue de la performance et de l’efficacité selon la roue de Deming sont :

  • plan (préparer, planifier),
  • do (appliquer, mettre en œuvre),
  • check (contrôler, vérifier),
  • act ou adjust (réagir, corriger, ajuster).

Le cycle PDCA a été inventé par le célèbre statisticien américain W.E Deming en 1950. Il peut être utilisé en l’état par toutes les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité. Les entrepreneurs qui souhaitent mieux structurer leur démarche dans le cadre de la mise en place d’un nouveau projet peuvent également s’en servir. Toutefois, le retour d’expérience sera le seul élément qui empêchera ces derniers d’aller au bout du processus PDCA.

Pour les personnes qui souhaitent créer une société, une autre méthode intéressante peut être utilisée. Il s’agit de la méthode Lean Management permettant de créer une offre qui répond parfaitement aux besoins et aux attentes de sa cible.

Comment mettre en place le processus PDCA en entreprise ?

Pour savoir comment mettre en place la roue de Deming et l’appliquer au sein d’une société, il faut analyser chaque étape dans le détail.

Plan : préparer, planifier

Pour cette première phase du cycle PDCA, l’objectif est de faire un audit du projet ou du département visé pour un besoin de perfectionnement. Cette première étape est primordiale pour identifier les problèmes à résoudre tout au long du processus. Après avoir formalisé ces derniers, vous devez définir les buts que vous souhaitez atteindre ainsi que les moyens à mobiliser pour y arriver. C’est le moment idéal pour engager la communication auprès des équipes et les sensibiliser pour que chacun adhère effectivement à l’idée.

Il est impératif de recueillir les idées de vos collaborateurs à travers un brainstorming qui réunit différents profils complémentaires. Un cahier des charges peut être conçu pour servir à consigner l’ensemble des détails. Vous pouvez également utiliser un diagramme d’Ishikawa pour améliorer la conduite du projet. L’étape de panification est celle pendant laquelle vous devez préparer des indicateurs pertinents pour mieux évaluer les résultats de vos actions, une fois arrivé au terme du cycle.

Do : appliquer, mettre en œuvre

Pour la conduite de cette étape du PDCA, toute l’équipe doit identifier un responsable. Ce dernier doit être très rigoureux dans l’application des différentes mesures définies au préalable, sans pour autant oublier les contraintes d’agenda spécifiques à l’entreprise.

À ce niveau, il faudra mettre à l’épreuve le plan établi à la première étape. Tout comme la plupart des types de gestion de projet lean, le PDCA privilégie les petits changements successifs. Mettez donc le plan de projet en œuvre à petite échelle pour être sûr qu’il sera fonctionnel.

Check : contrôler, vérifier

Il s’agit d’une étape importante de la mise en place d’un cycle PDCA, car elle constitue la raison d’être même de la méthode. C’est la phase qui permet de contrôler ou de vérifier que les différentes ressources mises en place ont effectivement été allouées et que des résultats pertinents ont été obtenus. Cette étape permet de faire un bilan précis des aspects du projet qu’il faudra encore améliorer. C’est cela qui permet d’ailleurs d’avoir une amélioration continue.

La phase de vérification aide à découvrir de petites choses ou de petits problèmes à régler rapidement avant qu’ils ne deviennent conflictuels. Elle aide aussi à connaître les points sur lesquels les buts ont été atteints. S’il le faut, réexaminez le plan de projet afin de vous assurer qu’il vous permettra toujours d’atteindre vos objectifs. S’il s’avère que le plan doit être modifié, c’est le bon moment pour le faire.

Act or Adjust : réagir, corriger, ajuster

Il s’agit de la dernière étape. Elle concerne l’ensemble des points pour lesquels vous n’avez pas pu atteindre les objectifs dans la phase précédente. Ici, vous devez vous appuyer sur les indicateurs de performance établis dans la première étape. Réunissez ces derniers dans un tableau de bord qui vous permettra d’obtenir une vision assez claire des différents aspects sur lesquels des corrections sont encore nécessaires.

Cette dernière étape est une étape d’action. N’hésitez donc pas à agir immédiatement et à impulser un nouveau cycle enrichi d’améliorations pour atteindre vos cibles à la fin du processus. Il est possible de se baser sur la méthode Kaizen, qui est assez pertinente, pour reprendre la méthode globale PDCA.

pdca P D C A
PDCA aussi appelé roue de deming est un outil précieux

Avantages et inconvénients de la roue de Deming

La méthode PDCA est très intéressante pour les personnes qui recherchent de l’amélioration continue sur certains process à travers l’expérimentation des sources de performances diverses. La forme globale de la roue de Deming offre la méthodologie complète pour résoudre certaines difficultés au sein de la société. Quand elle est appliquée à une société, elle facilite l’agilité avec des cycles courts et favorise la remise en question perpétuelle pour trouver et résoudre les problèmes.

Les avantages du PDCA sont nombreux :

  • Méthodologie simple adaptée à tout type de projet,
  • Mise en œuvre immédiate des changements requis,
  • Observation rapide des résultats,
  • Méthode d’amélioration continue éprouvée.

La méthode PDCA peut être utilisée comme procédure opérationnelle standard pour harmoniser les processus à l’échelle de l’organisation, sans devoir solliciter l’intervention d’un bureau de gestion de projet (PMO).

Malgré ses nombreux avantages, le PDCA a également quelques inconvénients qu’il faut souligner. Pour commencer, le soutien de la direction est nécessaire à l’efficacité du PDCA. La valeur ajoutée du cycle ne peut être véritablement constatée qu’au fil de nombreuses répétitions. Si vous comptez appliquer la méthodologie une seule fois, elle n’est pas adaptée pour vous.

La mise en œuvre et l’apprentissage de la méthodologie PDCA demandent aussi du temps. Ce n’est donc pas une solution appropriée pour les propositions urgentes, car vous n’aurez pas le temps d’effectuer les répétitions.

Roue de Deming, quelle est la durée idéale du cycle (PDCA) ?

Le cycle PDCA désigne le temps nécessaire pour compléter les étapes de la roue de Deming : Plan, Do, Check, Act. Vous pouvez ainsi vous demander quelle est la durée idéale pour compléter efficacement le cycle en entier dans une entreprise ?

Un cycle efficace doit en effet être court. Plus la durée est réduite, plus vous avez la possibilité de progresser rapidement vers vos objectifs. Un cycle assez court permet d’avoir des retours rapidement et, s’il le faut, de corriger sa trajectoire.

Un PDCA unique dure entre un jour et plusieurs mois. L’idéal est de ne pas dépasser une période de 3 mois. Toutefois, cela ne signifie pas que vous devez aller trop vite. Par exemple, l’étape de planification peut prendre assez de temps, surtout au lancement de la méthodologie.

pdca cycle

Pourquoi devriez-vous essayer la méthode PDCA ?

Ces dernières années, de plus en plus d’entreprises se servent de la méthode PDCA pour régler différentes questions et améliorer de façon remarquable leur organisation. Le but n’est pas d’apporter une modification brutale au process existant, mais d’agir de façon progressive. Le fonctionnement est simple et les itérations doivent être continues.

Le PDCA est efficace dans tous les secteurs. On peut par exemple s’en servir dans des domaines comme la gestion client, la gestion des stocks ou le bien-être des salariés au travail. À travers l’application de la roue de Deming, l’entreprise se remet en question et minimise les risques d’erreurs en se basant sur l’expérimentation.

Envie d’approfondir vos compétences ? Découvrez 👉 matrice d’Eisenhower et 👉 l’industrie 4.0

cycle p d c a

Vous cherchez un emploi dans l’industrie ? Découvrez nos offres d’emploi en production

Article rédigé par Yann NABUSSET - Fondateur du cabinet de recrutement spécialisé sur les métiers de l'industrie, la logistique, la supply chain et l'ADV.

Publié le 7 février 2023