KANBAN – Qu’est-ce que la méthode Kanban ?

L’approche Kanban est une méthode de gestion du stock qui permet de produire à la demande des clients. L’objectif premier de cette méthode est d’arriver à un équilibre entre production et demande. Le Kanban vient de l’approche Lean, qui se traduit par l’amélioration continue des processus de production afin d’arriver à une production sans gaspillage. Comme nous l’avions vu dans un précédant article, la méthode Lean est fondée sur quatre principes évidents : réduire les coûts de production, éviter la surproduction, diminuer les délais et produire avec la meilleure qualité possible. Découvrez-en plus aujourd’hui sur le Kanban: un peu d’histoire, le principe et le fonctionnement de cette méthode.

Kanban – Historique

La méthodologie Kanban se développe dans un premier temps au Japon dans l’industrie automobile. Créée par Taiichi Ōno, ingénieur pour Toyota, la méthode Kanban voit le jour en 1950 dans le but d’optimiser la capacité de production de Toyota afin d’être compétitive face aux entreprises américaines du secteur. Taiichi Ōno révolutionne la gestion des commandes et des stocks avec cette méthode.

Kanban – signification

Kanban signifie « étiquette » en japonais. Et cela explique le fonctionnement de la méthode Kanban. Chaque carte ou étiquette correspond à une commande, mais cela correspond aussi aux tâches à réaliser pour mener à bien la commande. C’est ainsi cette commande qui déclenchera la chaîne de production. Ces cartes indiquent aussi à quel moment réaliser une tâche et les tâches qui ont déjà été réalisées. Cela permet d’avoir une vision d’ensemble.

kanban qu'est-ce que la méthode kanban
La méthode KANBAN, une méthode visuelle

Kanban – Principe et fonctionnement

La méthode du Kanban repose sur un système à flux tirés, qui démarre dès que le client passe une commande. Il s’agit donc de produire le produit uniquement quand la demande est faite côté consommateur.

Cela limite donc la production du poste de travail aux besoins exacts. Le poste produit uniquement pour répondre à la demande du client initial. Le système Kanban est donc un système d’information qui permet de faire remonter les informations nécessaires vers le poste de travail en question.

L’approche Kanban permet de contrôler visuellement le flux de travail, et d’obtenir toutes les informations nécessaires pour éventuellement améliorer les processus par la suite. Cette méthode permet aussi de suspendre le processus de production si nécessaire afin d’apporter une solution à un problème bloquant ou en cas d’urgence.

Le kanban permet à la fois d’avoir une vision d’ensemble mais aussi de transmettre toutes les informations utiles entre deux postes de travail. Ce principe permet de limiter la sollicitation de stock et donc le gaspillage.

Les 4 principes de la méthode Kanban

  • Commencez par faire ce que l’on sait faire et avec ce que l’on a déjà : la méthode Kanban utilise les processus déjà en place et encourage l’amélioration des processus déjà en place par la suite.
  • Acceptez d’appliquer des changements progressifs : l’équipe doit accepter d’améliorer le système en place de façon progressive, cela doit se faire petit à petit
  • Respectez le processus actuel, les rôles, les responsabilités et les titres: pour éviter de brusquer les équipes, il faudra respecter les rôles, les responsabilités et les titres de chacun.
  • Leadership à tous les niveaux : que ce soit les collaborateurs ou les cadres supérieurs, tous les acteurs de la chaîne de production qui souhaitent mettre en place l’amélioration continue doivent être encouragés.

Les cinq bonnes pratiques

  • La visualisation : cela permet de comprendre comment fonctionnent les processus mais surtout de connaître l’état d’avancement d’un projet, il est essentiel de visualiser le flux de travail qu’on appelle aussi workflow. La méthode Kanban fonctionne avec un tableau où chaque colonne représente une étape (à faire, ouvert, en cours, en test, terminé). Chaque tâche évolue en temps réel jusqu’à ce qu’elle soit finalisée.
  • La limitation du nombre de tâches en cours: chaque étape du tableau ne doit contenir qu’un nombre maximum de tâches en même temps, défini en amont par la taille et la capacité  de l’équipe. Pour pouvoir ajouter une nouvelle tâche, il faut en finaliser une.
  • La gestion du flux permet de suivre, mesurer le déroulement du travail à travers chaque étape du tableau. Le but est de connaître la vitesse et la fluidité du travail fait.
  • L’explicitation des normes de processus : les règles du système Kanban doivent être formulées clairement et sans ambiguïté auprès de l’équipe afin que tout le monde comprenne et maîtrise le sujet pour pouvoir traiter la tâche en question et par la suite pour proposer des axes d’améliorations.
  • L’identification des opportunités d’amélioration : une fois que les tâches sont en cours, il est important de discuter avec l’équipe pour analyser les problèmes, les blocages auxquels elle est éventuellement confrontée dans son travail. En analysant les points faibles, vous pourrez trouver les améliorations nécessaires à mettre en place.

Conclusion

Le Kanban est un outil visuel pour prendre des décisions rapides. Cet outil assure une meilleure collaboration et une meilleure communication entre employés, mais aussi une bonne circulation de l’information concernant les tâches à exécuter et à quel moment les exécuter.

Envie d’en savoir plus sur la logistique, la gestion de stock et la supply chain ? Découvrez le 👉 Blog de la logistique

Publié le 18 mars 2021


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *