Quel est le salaire d’un ingénieur méthodes ?

Le salaire d’un ingénieur méthodes se situe entre 32 000€ et 60 000€ de salaire brut annuel. Un profil expérimenté peut gagner jusqu’à 80 000€ par an. Toutefois, cette rémunération peut fluctuer en fonction de divers éléments comme la taille de l’entreprise, l’expérience exigée, de la dimension du poste. De plus, les avantages salariaux peuvent avoir un plus ou moins fort impact sur la rémunération d’un ingénieur méthodes.

Quel est le salaire d’un ingénieur méthodes ?

Le salaire d’un ingénieur méthodes peut effectivement varier en fonction de plusieurs facteurs tels que l’expérience attendue, le secteur d’activité, la localisation géographique du poste, la taille de l’entreprise et le niveau de responsabilité du poste.

Il est essentiel de prendre en compte ces différents facteurs pour avoir une idée précise du salaire d’un ingénieur méthodes dans un contexte spécifique. Les chiffres peuvent varier d’un pays à l’autre, donc il est toujours utile de consulter des données salariales spécifiques à une région ou à un pays donné pour obtenir une estimation plus précise.

En France, on considère qu’un ingénieur méthodes junior peut généralement prétendre à un salaire annuel brut d’environ 35 000 à 47 500 euros et peut atteindre jusqu’à 60 000 € pour un ingénieur méthodes plus expérimenté.

On note tout de même que certains ingénieurs méthodes atteignent une rémunération de 80 000 € brut annuel voire plus tel que 100 000 €. En France, le salaire moyen de base pour un poste d’ingénieur méthodes est de 55 532 €.

De plus, en général, les salaires des ingénieurs méthodes à Paris sont souvent plus élevés que ceux en Province, en raison du coût de la vie plus élevé dans la capitale française. Cette différence de rémunération peut varier, mais elle peut représenter une augmentation d’environ 5 % à 20 %.

avis expert salaire ingénieur méthodes

Enfin, la rémunération diffère encore trop entre les hommes et les femmes. Là où nous comptons 19,1 % de femmes exerçant ce type de poste contre 80,9 hommes, celles-ci sont rémunérées en moyenne 4,6% de moins que les hommes (Source : Waage, 2023). 

Quels sont les avantages sociaux pour un ingénieur méthodes ?

Les avantages sociaux offerts aux ingénieurs méthodes peuvent varier d’une entreprise à une autre et dépendent souvent de la politique de rémunération et des avantages propres à chaque employeur.

On note que selon le secteur d’activité, le poste peut bénéficier d’une part variable d’environ 8 % incluant les primes et les bonus, ainsi que tous les avantages. En règle générale, le pourcentage de variable peut représenter entre 5 % et 20 % (voire plus dans certains cas) du salaire de base annuel de l’ingénieur méthodes. Cependant, ces chiffres peuvent fluctuer et ne sont pas standardisés. Ils dépendent souvent de plusieurs éléments : les primes individuelles, les objectifs collectifs, résultats financiers de l’entreprise, niveau de responsabilité.
Finalement, ce pourcentage de variable peut varier d’une année à l’autre en fonction des performances individuelles et de l’entreprise.

Voici donc quelques avantages sociaux courants auxquels les ingénieurs méthodes peuvent avoir droit :

  • Primes et bonus élevés : comme le 13e mois ou des primes collectives ;
  • Intéressement au CA et participation ;
  • Protection sociale et un régime de retraite : complémentaire santé, prévoyance, retraite supplémentaire ;
  • Congés supplémentaires : Cela atteint 10 jours de congé supplémentaires moyens ;
  • Avantages en nature : Les entreprises peuvent fournir plusieurs avantages en nature notamment le comité d’entreprise pour les loisirs de ses salariés, un véhicule de fonction, un téléphone ou encore un ordinateur portable.

Quelles compétences peuvent avoir un impact significatif sur le salaire d’un ingénieur méthodes ?

Au-delà des compétences techniques spécifiques liées au secteur d’activité, le salaire d’un ingénieur méthodes peut être impacté par diverses autres compétences comme :

  • La maîtrise des logiciels : de conception et de dessin assistés par ordinateur, comme Autocad, SolidWork ou CatiaV5 mais également les logiciels informatiques de GPAO (gestion de production assistée par ordinateur), de contrôle (BPCS), de gestion des dysfonctionnements (AMDEC) ou de gestion de la logistique (WMS, TMS, SCP, SCEM…) ;
  • Connaissance des méthodes d’organisation et d’amélioration continue : Lean manufacturing5S, SMED, etc… ;
  • La maîtrise de l’anglais : qui est plus qu’indispensable si vous souhaitez faire une carrière à l’international.

Quels sont les indicateurs qui permettent de mesurer la performance des ingénieurs méthodes ?

Les performances peuvent être mesurées de plusieurs façons puisque chaque entreprise peut mesurer les performances d’une façon qui lui est propre. Toutefois, il existe plusieurs indicateurs clés comme :

  • Efficacité opérationnelle : capacité à optimiser les processus de production, à réduire les temps d’arrêt, à améliorer la productivité et à minimiser les gaspillages ;
  • Amélioration des processus : capacité à proposer et à mettre en œuvre des améliorations dans les méthodes de travail existantes pour augmenter l’efficacité et la qualité ;
  • Réduction des coûts : suivre les économies réalisées grâce à l’implémentation de nouvelles méthodes ou technologies, la réduction des déchets, des erreurs et des coûts de production ;
  • Qualité du travail : mesurer la qualité des solutions proposées en termes de conformité aux normes de l’industrie, de réduction des défauts et d’amélioration de la qualité des produits finis ;
  • Délais de mise en œuvre : évaluer la rapidité de mise en place et leur impact sur la productivité ;
  • Rétroaction des équipes : recueillir les retours des équipes de production ou des opérateurs sur l’efficacité des méthodes proposées.

Publié le 30 novembre 2023