9 attitudes en entretien qu’on aimerait ne plus voir

Chers candidats, oui, vos attitudes en entretien d’embauche sont décortiquées ! Encore un sujet de recruteur qui se plaint me direz-vous. Oui, pourquoi pas, ce billet peut être pris ainsi. Mais il peut, et c’est ce que j’espère, être pris comme le moyen d’affiner l’approche d’un entretien. Parce que le contenu c’est bien. Parce qu’une préparation optimale ou un CV au top c’est une première étape. Mais surtout parce qu’obtenir un nouvel emploi, le poste dont vous rêvez, ça se joue sur des détails. Il nous arrive trop souvent d’entendre d’un de nos clients qu’un candidat s’est très bien débrouillé sur son entretien mais que l’attitude, la posture ou la tenue n’était clairement pas appropriée. Et comme on le dit souvent, le diable se cache dans les détails. Vous souhaitez savoir comment se comporter en entretien d’embauche ? Alors voici un tour d’horizon des attitudes en entretien d’embauche qu’on aimerait ne plus voir.

les bonnes attitudes en entretien
Les bonnes attitudes en entretien c’est, entre autres, la politesse

On s’emballe pas, la route est longue

En tant que recruteurs on se retrouve trop souvent face à des candidats mal préparés qui n’ont pas les bonnes attitudes en entretien, qui viennent les mains dans les poches en se disant que s’ils ont réussi à décrocher un entretien c’est déjà 50% du boulot fait. Alors certes, l’entretien est le signe que vous avez un profil plutôt intéressant et que l’on veut en savoir plus sur vous et votre parcours. En revanche si 50% est déjà fait, il vous reste encore les 50% restant liés à l’entretien et c’est probablement la partie la moins facile. D’ailleurs, je dirais qu’on est plus à 10% du chemin de fait et qu’il en reste encore un bon 90% à faire. Imaginez les embûches qui vous attendent.

l’art du teasing

Vendre du rêve en A4

Le CV c’est votre teaser. Le machin qui va donner envie en 10 secondes au recruteur, de prendre son téléphone et de vous inviter en entretien. Comme quand vous regardez la bande d’annonce d’un film palpitant, plein d’action et que le teaser vous a tellement captivé qu’une fois la minute cinquante passée vous êtes dans tous vos états. Vous ne pensez qu’à ça toute la journée, vous en rêvez la nuit, vous avez même marqué d’une croix rouge sur votre calendrier le jour de la sortie et vous comptez un par un les jours qui passent. Pas question de le rater celui-là, vous serez le premier devant le ciné le soir de la sortie officielle. Pour nous c’est pareil. Vous nous avez fait rêver avec votre CV de compétition mais le travail ne fait que commencer.

Comme lorsque vous allez au cinéma pour regarder le film dont le teaser vous a séduit, vous vous attendez à ce que le film soit aussi bien que le teaser ! Limpide ! Eh bien c’est la même chose pour un recruteur. Il ne s’agirait pas de le décevoir et de lui faire regretter son choix de vous avoir sélectionné. Mais, on contraire, de lui faire voir que le film est encore bien meilleur que le teaser.

Tout reste à faire

Votre CV a convaincu et vous voilà convié à un entretien, sans doute l’étape la plus indispensable pour transformer cette petite étincelle en feu de joie (dans le bon sens du terme bien sûr). C’est le moment de mettre toutes les chances de votre côté pour séduire le recruteur et décrocher le poste.

Lors de votre entretien, pensez que votre savoir-être compte autant voire plus que vos compétences. En même temps, qui aurait envie d’un collègue excellent professionnellement, mais humainement exécrable ? Faites donc attention à votre attitude, à l’image que vous renvoyez de vous mais surtout restez vous-même ! Si vous en faites trop ça se verra et si vous n’en faites pas assez ça se verra aussi. Dans le deuxième cas de figure vous pourriez même tomber sur un recruteur que ça amusera de vous titiller pour vous tirer les vers du nez.

ATTITUDES EN ENTRETIEN : Le candidat qui arrive en retard, ne prévient pas et ne s’excuse pas

Quand on pense aux bonnes attitudes à avoir en entretien, la notion de retard est celle qui arrive en premier. Arriver en retard arrive à tout le monde et ça n’est pas un drame en soi. Mais il ne faudrait pas que ça devienne une habitude ! C’est d’ailleurs un critère assez déterminant dans le choix des recruteurs. Être à l’heure est en effet synonyme d’une bonne organisation et d’une maîtrise de son temps. Je suis même convaincu qu’il vous est déjà arrivé de poiroter longuement dans la salle d’attente d’un cabinet. Vous savez maintenant ce que ça fait. Et vous auriez tellement aimé qu’on vous prévienne. Juste pour savoir qu’on ne vous oublie pas et qu’on se préoccupe de vous. La fameuse expérience client en somme.

Il n’y a rien de plus insupportable pour un recruteur de faire face à un candidat en retard, de ne pas avoir de nouvelles de sa part et de se retrouver sans réponse lorsqu’on l’appelle au téléphone.

Si vous sentez que vous allez arriver en retard à votre entretien, prenez le temps de passer coup de fil à votre interlocuteur pour vous excuser de votre retard et lui expliquer la situation. Même un SMS pourra suffire. Il y a mille et une raisons de justifier son retard, un rendez-vous, une réunion de travail qui a traîné en longueur, les transports en commun qui font des siennes (avec les grèves en ce moment c’est la top excuse et si ça ne suffit pas on a plein d’idées), … Bref, vous avez de quoi dire.

ATTITUDES EN ENTRETIEN : Le candidat qui n’a rien préparé

L’entretien n’est pas un exercice facile et cela tous les recruteurs le savent et le comprennent.

En revanche, venir les mains dans les poches et les doigts de pieds en éventails est une attitude inadmissible. La moindre des choses est de vous renseigner sur l’entreprise et votre interlocuteur. Même si l’on est venu vous chercher et que par conséquent vous n’avez pas postulé, il faudra quand même convaincre le recruteur que vous êtes le bon candidat. Car si vous avez accepté un entretien c’est que techniquement vous êtes enclin à vous ouvrir à autre chose et que donc vous cherchez une nouvelle opportunité professionnelle. Alors mettez-y du vôtre ! Chaque entretien doit être vu comme une occasion unique de faire bonne impression. Je comprends tout à fait que la multiplicité des rencontres puisse pousser à un certain laisser aller mais on ne sait jamais sur qui on va tomber. Il est donc capital d’accorder un soin particulier à CHAQUE entretien.

ATTITUDES EN ENTRETIEN : Le candidat à l’aise voire un peu trop

On n’est pas chez mémé ici ! Dicton qui porte bien son nom dans le genre de situation que certains recruteurs peuvent parfois rencontrer en entretien ! À l’opposé du candidat complètement stressé et pétrifié à l’idée de devoir se présenter devant les recruteurs d’une entreprise on a le candidat sans gêne qui ayant à peine dit bonjour s’affale sur une chaise sans même y avoir été invité. Automatiquement catalogué de sans-gêne et de mal poli par le recruteur, à juste titre, le candidat est sûr de ne pas être retenu pour le poste, voire d’être gentiment raccompagné vers la sortie sans avoir même ne serait-ce que débuté l’entretien. Je vous parle d’un cas extrême, mais cela pour vous dire qu’il faut faire attention à l’attitude que vous avez en entretien et au vocabulaire que vous employez. Faites également attention à parler de vous mais dans un cadre professionnel. Dans le cas d’un entretien, votre vie privée ne concerne et n’intéresse que vous.

ATTITUDES EN ENTRETIEN : Le candidat qui ne parle que de lui

Alors certes un entretien d’embauche, c’est fait pour parler de vous. On vous demande de parler de votre parcours universitaire, de vos expériences professionnelles, de vos réalisations et parfois même de vos hobbies… Le but en fin de compte c’est de vous vendre ! Mais un candidat travaille rarement seul… si vous voyez ce que je veux dire ! Alors parler de soi d’accord, mais il est aussi important de parler de son entreprise, son manager, son équipe, l’ambiance qui régnait au sein de la société, les résultats obtenus, la répartition du travail au sein de l’équipe, etc. Il n’y a pas que votre petit nombril qui compte ! Faites attention également à ne pas tricher ou vous sur vendre, car cela se voit tout de suite ! Un futur manager appréciera de voir que vous prenez en considération l’ensemble des gens qui vous entourent.

ATTITUDES EN ENTRETIEN : Le candidat qui ne répond pas aux questions

Ne pas comprendre la question que l’on vous pose c’est une chose. Ne pas vouloir répondre aux questions que l’on vous pose c’est autre chose ! Lorsqu’on vous pose une question répondez y honnêtement, clairement, efficacement et surtout illustré vos propos d’exemples qui justifient vos dires. Si vous trouvez qu’une question est trop personnelle, reformulez-là à votre avantage et répondez-y correctement. Les rois de la langue de bois n’ont rien à faire en entretien. Il est certain que ce n’est pas toujours facile de répondre à toutes les questions mais il vaut mieux un “NON” affirmé qu’un “oui mais”. Soyez donc franc et transparent. Vous aurez tout à y gagner.

ATTITUDES EN ENTRETIEN : Le candidat qui se prend trop au sérieux

entretien d'embauche. quelles attitudes avoir
Etre sûr de soi ne veut pas dire être narcissique en entretien

L’arrogant qui se sent pousser des ailes et se surestime. Le genre de personne qui ne supporte pas l’autorité, ou la tolère assez difficilement. Restez plutôt humble, soyez vous-même, n’ayez pas peur tout de même de faire part de vos ambitions. Une personne qui souhaite évoluer au sein de la société qui l’embauche est plutôt un facteur valorisant auprès des recruteurs. Cela montre que vous vous projetez en sein de l’entreprise, que vous avez une vraie envie de construire quelque chose, de vous rendre utile au sein de la société. Vouloir et prôner l’envie d’être calife à la place du calife est le signe d’un vrai manque de maturité. En effet si vous aviez les capacités et les compétences pour un poste plus élevé vous y seriez déjà ou alors on vous l’aurait proposé.

Le candidat qui ne parle pas

A l’inverse, à ne pas trop vouloir parler de soi il ne faut pas se restreindre à parler tout court. On ne le répétera jamais assez, mais LE BUT DE L’ENTRETIEN EST DE VOUS VENDRE ! Parlez de vous, de vos réalisations, de vos relations avec vos collègues. Ne soyez pas timide ! En tant que cabinet de recrutement sur la recherche d’experts de la supply chain et de l’industrie c’est un peu notre quotidien. On a bien conscience que vous n’êtes pas des commerciaux mais s’il y a bien une seule chose que vous connaissez sur terre c’est vous-même. Faites en sorte de vous révéler un peu, de donner un peu de votre personne même si on est conscient que ce n’est pas toujours facile.

Un candidat qui ne répond que par oui ou par non, à qui il faut soutirer chaque mot de la bouche, qu’est-ce que c’est épuisant ! Même si on le sait tous pour certains passer un entretien c’est stressant, cela ne devrait pas l’être. Evidemment vous allez être jugés sur votre personnalité, et vos expériences, sur ce que vous allez dire, mais le but est de donner un maximum d’info pour convaincre que c’est vous que le recruteur doit embaucher et pas un autre.

Le candidat mal poli et vulgaire

Comme je le disais plus haut, en entretien il faut faire attention à comment on se comporte, attitude, langage. Lorsque vous vous exprimez, veillez à utiliser des mots du langage correct, soyez clair et précis, et surtout ne soyez pas familier. Le recruteur est là pour vous examiner sous toutes vos coutures, c’est alors le moment de faire profil bas, d’être jovial, souriant, bien élevé, de vous montrer sous votre meilleur jour. On n’y pense pas assez et, pétrifié par le stress, il nous arrive à tous d’oublier un bonjour ou un merci. Dites-vous que dès la sortie de votre voiture sur le parking vous êtes en représentation. Certains patrons regardent attentivement comment vous sortez de votre voiture ou comment vous avez parlé aux hôtesses d’accueil. C’est généralement plus révélateur que l’attitude que vous avez eu face à lui.

Le candidat qui se point en sweat, jeans, baskets

quelle attitude avoir en entretien
Le t-shirt à message est à proscrire en entretien

A l’air des startups où l’on prône la coolitude, l’ambiance conviviale, bonne enfant, où tout le monde se tutoie, et où il est parfois même possible de jouer au babyfoot ou aux jeux vidéo en entreprise, bref la boite de rêve, certains se sentent un peu trop à l’aise. On ne vous reprochera jamais d’en avoir trop fait. Ainsi, si avant l’entretien vous vous posez la question « la cravate/le tailleur est-ce une bonne idée ? », dans le doute, privilégiez le oui. Même si de l’extérieur l’entreprise parait « cool », il n’en reste pas moins que l’on est dans un cadre professionnel, et que vous devez paraître sérieux. Faites cependant attention à choisir des vêtements dans lesquels vous êtes confortable. Rien de plus désagréable que de d’être mal dans ses vêtements et pour un recruteur de se retrouver face à un candidat mal à l’aise parce qu’en voulant faire son maximum il est tombé dans l’extrême. Il vaut mieux qu’on vous dise d’éviter le costume au prochain entretien que de vous reprocher de ne pas avoir été à la hauteur.

A vous de jouer maintenant qu’on vous a donné les clés pour y arriver et que vous connaissez toutes les attitudes en entretien qu’il faut avoir. On compte sur vous pour nous faire rêver quand on se verra en entretien !

Ah au fait n’hésitez pas à postuler à l’une de nos offres pour mettre en pratique tous ces bons conseils.

Par Océane LANDEL

Publié le 19 décembre 2019


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *