Plan de transport : qu’est-ce que c’est ? Comment bien le gérer ?

Le plan de transport permet de mettre en place la stratégie la plus efficace pour acheminer des biens et marchandises d’un point A à un point B, en utilisant les ressources humaines et matérielles disponibles dans l’entreprise à un moment donné. Vous voulez  savoir : qu’est ce qu’un plan de transport ? Et comment bien le gérer ? vous êtes au bon endroit.

Qu’est ce qu’un plan de transport ?

Le plan de transport représente le réseau mis en place dans une entreprise de transport. Il organise les connexions entre les différentes plates-formes en définissant les horaires de départ et d’arrivée des véhicules en fonction des temps de parcours, des réglementations (temps de conduites, interdictions de circuler applicables dans certains centres-villes…) mais aussi  des moyens humains et matériels à la disposition des entreprises.

Plan de transport : évolution

Il y a quelques années, les plans de transport étaient simples puisqu ’il y avait uniquement 2 ou 3 intermédiaires : fournisseurs, points de ventes et parfois quelques entrepôts intermédiaires. Les logisticiens pouvaient ainsi prévoir les connexions en fonction des adresses des usines, des entrepôts ou des points de ventes, et en fonction de leurs horaires d’ouvertures. Cela se faisait même sur papier ou avec des outils informatiques « basiques » comme Excel.

plan de transport logistique
La logistique se complexifie et avec elle les plans de transport

L’outil informatique pour gérer le plan de transport

Mais le développement d’internet et le succès de la vente en ligne ont engendré une complication notable des réseaux logistiques. Les points de collectes et de livraison de la marchandise se sont démultipliés du fait de la livraison à domicile. Les colis peuvent être livrés chez les particuliers ou les points relais un peu partout dans le monde. Cela complexifie un peu plus le plan de transport.

Afin de s’adapter à ces nouveaux usages, l’outil informatique a été nécessaire pour les prestataires de transport. Il est devenu indispensable pour les professionnels du transport de se munir de TMS (Transport Management System) afin de rester dans la course.

Les bienfaits d’un Transport Management System (TMS)

Il permet l’uniformisation de l’information, facilitant ainsi la communication entre les différents services de l’entreprise. L’utilisation d’un outil unique, regroupant toutes les informations, limite considérablement les risques d’erreurs et d’incompréhension entre les utilisateurs du plan de transport (planification/opérations).

Il améliore la flexibilité. En effet, l’automatisation des calculs, l’amélioration de la traçabilité des modifications, et la diminution des risques d’erreurs liées à l’homme sont autant d’éléments qui contribuent à un retour sur investissement rapide et garanti.

Aujourd’hui, toutes les entreprises utilisent des outils informatiques type TMS pour la gestion de leur plan de transport. Ainsi, elles peuvent prendre en compte toutes les contraintes liées au transport, et limiter les risques. Cela apporte aux entreprises une meilleure réactivité. Les logisticiens pourront ainsi se concentrer sur des problématiques plus stratégiques liées au plan de transport comme l’optimisation des coûts.

Comment bien gérer un plan de transport ?

Comprendre son environnement

Le logisticien peut optimiser un plan de transport existant pour l’améliorer, ou le créer de toute pièce. Pour cela, il devra tenir compte des ressources dont il dispose tout en prenant en compte les contraintes internes comme les ressources humaines, et les véhicules disponibles mais aussi les contraintes externes comme les législations ou les impératifs des zones de livraison choisie.

Qu’il soit exploitant transport ou directeur transport, le logisticien doit comprendre l’ensemble des coûts liés au schéma de transport. En analysant et en interprétant les coûts, le logisticien sera ainsi capable de proposer une solution optimale de transport. Parmi ces coûts, on retrouve : le coût de location d’une flotte (si l’entreprise sous-traite cette partie), le coût de production au km (si l’entreprise utilise ses propres ressources), le coût du temps passé sur une plateforme ou site intermédiaire, le coût de dédouanement (si la marchandise est importée), les frais de péage et tunnels, les frais des ports import / export, etc.

Quoi prendre en compte pour son plan de transport ?

Pour bien gérer son plan de transport, le logisticien devra prendre en compte  les critères :

  • économiques pour réduire les kilomètres parcourus et optimiser le remplissage des véhicules
  • environnementaux afin de réduire les émissions de CO2
  • commerciaux pour optimiser la carte de délais et pour se démarquer de la concurrence
  • qualité : il faut veiller à la conformité de la marchandise en minimisant le nombre de ruptures de charge

Le plan de transport se doit d’être évolutif afin de garantir une parfaite flexibilité de l’entreprise face aux fluctuations du marché dans lequel elle évolue. Selon une perspective économique, le plan de transport doit rendre l’entreprise capable d’utiliser ses ressources à bon escient afin de limiter les dépenses inutiles, en maximisant le taux de remplissage des véhicules et en organisant les temps de service des conducteurs de manière efficiente afin de réduire les coûts liés aux ressources humaines. Un plan de transport performant permettra donc de réduire les coûts opérationnels de l’entreprise.

Vous recrutez ? Faites appel à nous 👉👉👉 Amalo, cabinet de recrutement logistique

Publié le 20 novembre 2020


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *