Qu’est-ce qu’un Directeur Transport ? FICHE MÉTIER

Au sein d’une entreprise spécialiste du transport de marchandises ou rattaché au service transport d’une entreprise, le directeur transport s’assure que la livraison des marchandises commandées par les clients est effectuée dans les meilleures conditions en termes de timing, de quantité et de qualité de la prestation. Rattaché au directeur logistique ou au directeur des opérations, il le soutient et le conseille dans ses choix d’organisation et d’investissement. Voici notre fiche métier de directeur transport.

*A noter que nous allons tout au long de cette fiche métier nous concentrer sur le transport de marchandises*

Quel est le rôle d’un directeur transport ?

Quel type de directeur transport êtes-vous ?

Les missions du directeur transport diffèrent selon plusieurs critères :
Premièrement, qui emploi le directeur transport ? Est-ce qu’il travaille pour une entreprise industrielle qui commercialise ses produits, pour un acteur de la grande distribution ou est ce qu’il est embauché par prestataire logistique ?
Deuxièmement, s’agit-il d’une entreprise manufacturière, l’entreprise a-t-elle conservé sa flotte en propre ou l’a-t-elle externalisée et fait donc appel à une entreprise de transport (prestataire extérieur) pour s’occuper d’acheminer sa marchandise ?
Troisièmement, l’activité est-elle nationale ou internationale ? Et par conséquent quelle-est la dimension de l’entreprise ? Suivant son niveau hiérarchique et son champ d’action (par zone, départemental, régional, national, international) son niveau de responsabilité n’est pas le même et ses missions ne s’articulent pas de la même manière.

Un rôle multi facettes

Malgré ces quelques critères qui modifient en partie les responsabilités cohabitant derrière le simple intitulé de poste, peu importe l’environnement dans lequel il travaille, la mission du directeur transport reste la même. Au rôle d’acheteur transport ou de gestionnaire des moyens dont il dispose, d’animateur de son réseau de transporteurs et/ou de ses sous-traitants, il est dans tous les cas, responsable de la maîtrise des coûts, du suivi de la qualité des prestations offertes aux clients finaux et de la performance des prestataires et fournisseurs sélectionnés.

directeur transport multimodal
Un bon directeur transport doit maîtriser le transport multimodal

Missions spécifiques du Directeur transport dans une entreprise manufacturière

Rôle stratégique dans l’entreprise, le directeur transport est l’interlocuteur principal sur tout le processus de déplacement des marchandises. Il s’assure de la parfaite gestion logistique et administrative dans un souci d’efficacité de la prestation et de rentabilité de l’activité.

Réflexion, mise en place de stratégies d’optimisation et d’amélioration continue et gestion de projets

Garant de la stratégie transport

Au niveau du comité de direction, il tient un rôle de conseiller. Au moyen d’études et de travaux de synthèse, le directeur transport analyse la situation, en vérifiant l’efficacité des process mis en place, la rentabilité du type de transport utilisé, et finalement la satisfaction des clients finaux, face à la prestation qui leur est proposée.

Il sonde également auprès de ses équipes pour recueillir leur avis, leur sentiment face au système existant, afin de proposer des améliorations qui soient les plus bénéfiques pour eux, qui leur facilite le travail, afin d’obtenir une meilleure rentabilité.

Lorsqu’il établit une nouvelle stratégie de transport, le directeur transport fait donc attention à ce que ces nouvelles mesures soient utiles et bénéfiques pour l’ensemble des parties prenantes. Il adapte l’activité en fonction des besoins de chacun.

Lors des réunions du comité de direction il contribue et participe à l’élaboration de la nouvelle stratégie de transport. Conçoit le plan de transport sur les différentes étapes de la logistique et sélectionne les moyens de transport les plus adéquat pour acheminer la marchandise.

Le directeur transport est aussi un gestionnaire

Il fait des études de faisabilité et se fait aider/conseiller par le prestataire transport, lorsqu’il y en a un, selon les contraintes et le coût que ces activités génèrent.
Analyse avec le directeur administratif et financier le budget alloué aux activités de transport qu’il ne faut pas dépasser et adapte donc la stratégie en fonction.

Il réalise ou fait réaliser des études visant à améliorer les plans de tournées des chauffeurs. Les optimiser afin de ne pas perdre de temps et d’argent. Dans un souci de réduction des coûts pour l’entreprise et d’amélioration de la satisfaction pour les clients.

Recherche de solutions

Dans un monde très concurrentiel, où chaque entreprise cherche sans cesse à se renouveler/réinventer et vise à être la plus compétitive possible, le directeur transport reste toujours en veille sur les nouvelles solutions proposées et mises en place par les transporteurs, et sur les nouvelles technologies qui font surface, et propose dans une démarche d’amélioration continue en lien avec l’informatique, la logistique, le service méthode, etc., la mise en place de solutions innovantes, puis pilote ces projets d’innovation.

Cette veille technologique, s’effectue sous différentes formes selon la finalité souhaité. Ainsi les projets s’oriente soit pour améliorer la productivité et la rentabilité, soit pour améliorer la qualité de prestation proposée au client, soit pour se mettre aux normes des contraintes environnementales fixées par l’Etat, ou encore d’un point de vue législatif afin de respecter les nouvelles réglementations du secteur.

Mise en place d’outils de gestion

Si l’entreprise n’est pas déjà équipée de ce type de logiciel, le directeur transport peut également être en charge de la mise en place d’un TMS. Outil de gestion et d’optimisation de la chaîne logistique qui permet de piloter et standardiser le processus de transport, en fournissant une meilleure maîtrise des flux, des coûts et du temps nécessaire pour le transport des marchandises.

Pilotage et analyse de l’activité transport

Au-delà de la partie, optimisation des process, création de nouvelles solutions, le directeur transport a également la charge de piloter et analyser le système déjà en place afin que l’activité fonctionne correctement au quotidien.

Pour cela, il peut compter sur les indicateurs clés d’activité et de performance (KPI) qui lui permettent de contrôler la performance de l’activité, les failles, mesure les écarts et propose des recommandations pour remédier aux problèmes lorsqu’ils apparaissent.

Il effectue également le reporting financier, et assure la gestion budgétaire de l’activité afin de mesurer les couts générés par cette activité et de les optimiser au maximum dans le but d’obtenir des gains ou du moins de limiter le taux de dépenses et ainsi faciliter l’élaboration des budgets.

C’est au directeur transport également de gérer la relation client en cas de dysfonctionnement et proposer des actions correctrices afin de dédommager le client et de faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Un client satisfait est un client qui reviendra et peut-être même qu’il vous recommandera.

Achat de moyens ou de prestation de transport

Lorsqu’il s’agit d’un poste chez un industriel, soit l’entreprise dispose d’une flotte de transporteurs en propre notamment dans le cadre du transport routier où il arrive que certaines entreprises dispose elles-mêmes d’un service de transport et donc d’une flotte de camions utilisés pour acheminer la marchandise.

Cependant, pour certains types de transport, le transport aérien par exemple, une entreprise manufacturière peut difficilement s’improviser compagnie aérienne. Ainsi l’entreprise doit faire appel à des entreprises spécialistes du transport que l’on appelle des transporteurs pour s’occuper d’acheminer la marchandise jusque dans les entrepôts ou jusque chez le client final suivant l’étape du process logistique.

Dans ce deuxième cas, le directeur transport a pour mission d’effectuer le sourcing des transporteurs, des prestataires et de les auditer. Lorsque l’entreprise décide de changer la stratégie logistique et donc de changer de prestataire par exemple, le directeur transport se charge de piloter les appels d’offres.

directeur transport TMS
Un directeur transport doit être à l’aise avec les outils informatiques notamment les TMS

C’est lui qui négocie les conditions contractuelles et tarifaires avec les transporteurs et prestataires externes sur tous les modes de transport concernés par les flux.

Il joue également un rôle important dans la négociation des conditions d’achats et en particulier, dans le cadre de l’achat de marchandises à l’international, dans le choix des Incoterms.

Il anime et enrichi le réseau de prestataires dont l’entreprise dispose afin de les faire collaborer entre eux et de les coordonner pour arriver à une logistique fluide et continue. Et il fait développer des outils et interfaces de communication (EDI) afin de pouvoir échanger avec les transporteurs et d’avoir la main mise sur les données relatives au transport de sa marchandise.

Le directeur transport assure également le suivi de la qualité des prestations de transport. Que ce soit en propre, dans ce cas on passe par un management plus direct, ou via un prestataire extérieur alors c’est du suivi de KPI et des sondages auprès de la clientèle pour s’assurer de sa satisfaction.

Management et gestion des ressources humaines

Un rôle de leader

Enfin, il n’y a pas de travail sans personne pour s’exécuter. Ainsi, le directeur transport s’occupe également de la gestion des ressources humaines nécessaires au déploiement de ces activités de transport.

Il encadre, conseille et accompagne les collaborateurs dans leurs activités quotidiennes. Dimensionne les équipes par rapport aux objectifs définis dans le cadre du/des projets en cours.

Participe au recrutement de nouveaux collaborateurs dans le cadre d’un pic d’activité, et également du licenciement de certains lorsque la collaboration n’est pas bonne ou que l’entreprise fait face à une baisse de l’activité. Par conséquent il est un acteur clé dans la définition des besoins en matière de ressources humaines selon les fluctuations d’activité de l’entreprise.

Un manager avant tout

Le directeur transport coordonne le travail de ses collaborateurs et anime les réunions d’équipe afin de les tenir au courant des nouvelles mesures qui vont être mises en place, des objectifs établis qu’il va falloir respecter, des délais fixés pour les réaliser, etc.

Il participe aussi à l’évaluation des performances des collaborateurs en individuel et en collectif, ainsi qu’à la définition des besoins en formation de certains, voire de tous, afin qu’ils soient toujours efficaces dans leur travail.

Il s’assure également de la compréhension, de l’application et du respect des procédures internes et des règlements, normes et obligations, par exemple la norme QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement), dans leur travail.

Missions spécifiques du Directeur transport dans une entreprise de transport

Pilotage et analyse de l’activité transport

Dans une société de transport, les missions d’un directeur transport et logistique sont plus ciblés sur la gestion de la relation avec les entreprises clientes de qui il est prestataire, l’établissement des nouvelles stratégies de pénétration de marché dans le cadre de l’élargissement de l’offre de service, et le management à distance des équipes terrains qui effectuent les opérations de transport de la marchandise pour les clients.

Ainsi, le directeur transport organise et suit la circulation des marchandises par les différents moyens de transports concernés, suivant son champ d’action et la spécialité de l’agence (terrestre (routier, ferroviaire), maritime ou fluviale, aérien).

Il est l’interlocuteur privilégié des clients et des équipes transport, leur intermédiaire.

Reporting

Il effectue le reporting financier, et assure la gestion budgétaire de l’activité de l’entreprise. Mesure les couts générés et établit de stratégie d’optimisation dans le but d’obtenir des gains ou du moins de limiter le taux de dépenses et ainsi faciliter l’élaboration de budget à investir dans d’autres activités.

C’est au directeur transport également de gérer la relation client. En cas de problème, de dysfonctionnement dans le système, il propose des actions correctrices afin de dédommager le client et de faire en sorte que cela ne se reproduise plus.

Aussi il est le garant de la rentabilité de l’activité de l’entreprise. En collaboration avec le service financier il suit les tableaux de bord, les indicateurs de performance (KPI) afin de vérifier que l’entreprise fait suffisamment de chiffre lui permettant éventuellement d’investir dans de nouveaux moyens de transports plus performants ou d’étendre son activité.

Réflexion, mise en place de stratégies d’optimisation et d’amélioration continue et gestion de projets

Le directeur transport se doit de toujours être à la page sur les nouveaux moyens de transport efficace à sa disposition afin de faire évoluer son offre de véhicule ou sa prestation de transport auprès de ses clients. Ainsi, il assure une veille technologique permanente afin de toujours avoir connaissance des dernières actualités dans le secteur et de pouvoir investir dedans.

directeur transport incoterms
le directeur transport doit maîtriser les enjeux du transport international notamment les incoterms

Le directeur transport assure également une veille concurrentielle, établi des benchmarks réguliers, pour étudier ce qu’il se fait chez ses concurrents et comment il pourrait dépasser cette offre en termes de qualité et d’efficacité de la prestation, au meilleur prix.

Le secteur du transport est un secteur très concurrentiel. Les entreprises du secteur cherchent donc sans cesse à trouver de nouveaux moyens leur permettant d’être compétitive et de gagner plus de contrats.

De plus il établit des stratégies sur le transport de la marchandise. Il fait ainsi des études sur le plan de transport déjà établit, élabore de nouveaux schémas de transport, et recherche constamment de nouvelles solutions pour optimiser les tournées des chauffeurs à leur maximum. Il veille ainsi au bon déroulement des opérations en termes de qualité, coût, délais et sécurité.

Achat de moyens de transport et vente de prestation

En lien avec le service achat il s’occupe de gérer la flotte de véhicule qu’il détient et l’adapte en fonction de l’activité de l’entreprise et les obligations réglementaires auxquelles il est contraint. Il investit dans de nouveaux véhicules afin d’augmenter sa flotte pour subvenir aux besoins des clients, ou parce que les normes sanitaires, environnementales ayant changées, les véhicules actuels ne sont plus conformes.

Il participe à la réponse aux appels d’offres émis par les entreprises clientes en recherche d’une solution de transport pour se charger de ses flux de marchandise.

Dans la mesure ou il maîtrise l’ensemble de ses coûts d’exploitation, il participe à la réponse aux appels d’offre les plus importants. En lien avec le service commercial et le service financier il adapte sa proposition suivant le budget et les contraintes du client, les coûts que vont lui engendrer la prestation, et les limites de son champ d’action.

Management et gestion des ressources humaines

Il manage principalement des chefs d’agence transport eux-mêmes en charge de la gestion de l’activité de leur périmètre et notamment d’enregistrer les commandes de transport dans la base de données, s’occuper de dimensionner les équipes par rapport aux objectifs définis dans le cadre du/des projets en cours, d’encadrer, conseiller et accompagner les collaborateurs dans leurs activités quotidiennes. Il coordonne l’organisation des transports en fonction du mode : maritime, routier, aérien, ferroviaire.

Il est un acteur clé dans la définition des besoins en matière de ressources humaines selon les fluctuations d’activité de l’entreprise.

Il encadre, conseille et accompagne ses collaborateurs dans leurs activités quotidiennes, coordonne leur travail et anime les réunions d’équipe.

Le directeur transport participe également au recrutement de nouveaux collaborateurs, ainsi qu’à l’évaluation des performances des collaborateurs en individuel et en collectif.

Quelles sont les qualités d’un bon directeur transport ?

Leadership

Le directeur transport, doit disposer de certaines qualités cruciales à la bonne réalisation de ses missions. Manager d’une équipe, il doit disposer d’un excellent relationnel et de bonnes qualités d’écoute afin de coordonner au mieux l’activité de ses équipes. Qualités également primordiales pour une bonne compréhension des demandes des clients. Attentif aux attentes de ses collaborateurs. Fin négociateur il sait convaincre ses interlocuteurs afin d’obtenir ou de proposer une prestation la plus rentable possible. Charismatique et ferme il sait imposer son autorité lorsque c’est nécessaire et faire adopter ses décisions. Il a le sens des responsabilités et de l’innovation lui permettant de prendre les bonnes décisions.

Proactivité et adaptation

Il peut également compter sur sa capacité à être force de proposition afin de proposer des solutions adaptées aux exigences des clients ou de choisir le type de transport/de prestation le plus adéquat pour répondre au mieux aux attentes des clients finaux. Rigoureux et organisé il encadre et évalue parfaitement le travail de ses collaborateurs et est le garant de la bonne productivité du service transport. Doté d’une bonne capacité d’adaptation, il est réactif, sait gérer son stress et s’appuie sur son sens de l’organisation et de la gestion des priorités afin d’avoir une bonne maîtrise sur la productivité du service.

directeur transport containers
le directeur transport est avant tout un manager

Quelles sont les connaissances et compétences requises ?

Le directeur transport doit avoir de bonnes connaissances techniques sur tout le secteur du transport et plus particulièrement sur le segment dans lequel il évolue. Dans la mesure où le transport peut être multimodal, il doit avoir une expertise sur les transports qu’il utilise.

Savoir manager des équipes afin d’obtenir une productivité maximale dans son service dans une ambiance seine.

Maîtriser les outils bureautiques et informatiques ainsi que les logiciels et progiciels d’exploitation et de planification du transport (TMS) et de l’échange de données (EDI).

Avoir une bonne connaissance de la réglementation en matière de transport de marchandises. Notamment pour les produits dangereux ou encore les produits frais qui nécessitent un transport sous températures dirigées.

Avoir des connaissances de base en gestion comptable afin d’analyser la rentabilité du service et de fixer les budgets.

Savoir parler anglais, compétence indispensable lorsque l’on travaille dans un contexte international.

Quelle formation pour devenir directeur transport ?

Même s’il n’est pas impossible d’avoir obtenu un niveau bac+2/3 spécialisés en logistique ou en transport, et au profil autodidacte d’avoir démarré comme exploitant transport pour gravir petit à petit les échelons jusqu’à ce poste à hautes responsabilités ; les recruteurs des entreprises concernées ne confient pas ce poste à n’importe qui. Ainsi les recruteurs préféreront en général des profils disposant d’un diplôme Bac+5 d’école d’ingénieurs avec une spécialisation dans le domaine de la logistique ou du transport. Ou encore des profils aux parcours un peu plus atypiques titulaires d’un DESU GOL par exemple, seront très appréciés des recruteurs.

Le poids croissant des réglementations, le développement de nouveaux modes de consommation, l’essor du e-commerce et dans le même temps la pénurie de candidats aux formations de conducteurs dans le transport routier, font que le métier de directeur transport évolue en permanence et devient de plus en plus complexe. Il est donc nécessaire d’assurer une veille constante des évolutions dans ce domaine.

quoi faire pour devenir directeur transport ?

Le directeur des transports est souvent passé par d’autres métiers auparavant. Il a pu par exemple exercer en tant que responsable exploitation transport ou ingénieur chef de projet transport. Avant de passer responsable transport monde, il faudra tout de même qu’il passe par des postes à plus petite échelle où il puisse développer ses compétences en management gravissant petit à petit les échelons et mesurant progressivement les responsabilités que chacun des postes recouvre.

Que faire après une telle carrière ?

A ce niveau-là de sa carrière, le directeur transport cherchera dans la majorité des cas à rester sur un poste à hautes responsabilités. Ainsi, à la suite de plusieurs années d’expérience réussies sur ce poste, c’est tout naturellement que les candidats se dirigent vers des postes de directeur logistique ou directeur des opérations.

Qui recrute ?

Comme nous l’avons vu, le directeur transport peut intervenir chez un industriel, chez un acteur de la grande distribution ou chez un prestataire logistique.

De par l’évolution constante des attentes du marché et en particulier des exigences de plus en plus fortes des clients en termes de délais et les réglementations (environnementale, sociale, sanitaire ou douanière) qui cadrent le secteur, le poste de directeur transport devient ultra stratégique. Ainsi les entreprises sont assez exigeantes sur le type de profil quelles recherchent.

Quel salaire gagne un directeur transport ?

Le salaire d’un directeur transport se situe entre 60 000€ et 120 000€ de salaire brut annuel. Sa dimension stratégique dans l’entreprise et la dimension du périmètre pourra parfois faire monter la rémunération au delà de 120 000€.

Vous cherchez un poste dans le secteur du transport ? Nous avons peut-être l’offre d’emploi qu’il vous faut dans notre rubrique offre d’emploi.

Découvrez toutes nos fiches métiers.

Publié le 31 mars 2020


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *