Qu’est-ce qu’un ordonnanceur ? Fiche métier

L’Ordonnanceur opère dans le but d’organiser, superviser, diriger le planning de production en fonction des commandes émises par le service commercial, de superviser le processus de production ou de fabrication et ceci en veillant toujours à optimiser les délais, l’utilisation des moyens de production et les coûts. Comme dit le dicton, le temps, c’est de l’argent ! C’est particulièrement vrai dans le monde de l’industrie car le moindre retard dans la production peut avoir des conséquences économiques désastreuses. L’ordonnanceur est le garant du bon cadencement de la production. Il reste généralement rattaché à l’équipe supply chain. voici notre fiche métier d’ordonnanceur (code ROME H1403).

Quelles sont les missions d’un Ordonnanceur ?

Un métier à la croisée des chemins

Impossible de commencer une fiche métier d’ordonnanceur sans dire qu’il est en relation avec les différents services de l’entreprise et en particulier le service commercial, l’équipe marketing, le service clients, le service qualité, ainsi que toute l’équipe de production en usine/atelier qu’il se charge de coordonner. Avec un poste semi dans un bureau semi sur le terrain, ses principaux interlocuteurs avec qui il communique restent néanmoins le chef d’atelier, le gestionnaire de stock et la direction technique. Si cela est nécessaire il a aussi la responsabilité de négocier certaines prises de décisions avec ses différents interlocuteurs afin d’agir toujours dans l’intérêt de la productivité de l’entreprise. Généralement rattaché au responsable ordonnancement il s’occupe de l’organisation et la planification de la production en fonction des commandes transmises par le service commercial.

Analyse de données

Une fois la réception de la commande qui répertorie les besoins du client, l’ordonnanceur se charge de contrôler dans sa base de données la disponibilité des moyens de production (machines et opérateurs) et assume de répartir la charge de travail entre les différentes lignes de production, les machines et secteurs.

ordonnanceur
L’ordonnanceur doit savoir gérer un planning

L’ordonnanceur est aussi présent en support au gestionnaire de stock pour gérer les stocks de matières/produits qui sont à disposition de la production ou prêts à être distribués, afin de ne jamais avoir de surplus inutile ou de se retrouver avec de la marchandise inutilisable car obsolète (périmée, ancienne collection, qui ne correspond plus aux normes en vigueur…).

Gestion de planning

Une fois que la matière première, les produits semi-finis ou les articles, nécessaires à la production, sont mis à disposition pour leur mise en production, l’ordonnanceur s’occupe de programmer la production à court terme. C’est lui qui suit, ajuste et modifie le planning de production en fonction des demandes, des activités promotionnelles de l’entreprise, mais aussi des aléas qui font leur apparition et qu’il faut régler au plus vite. Il peut se voir obligé d’effectuer des modifications sur le planning dans le cas d’une commande urgente ou du retard de livraison de la part d’un fournisseur.

Dès que le planning a été établi, il lance les ordres de fabrication et gère les opérations de production afin de respecter les objectifs de productivité et les échéances de délais fixés.

Garant du respect des engagements

En effet, lors de la signature du contrat avec le client par la partie commerciale, ceux-ci ont promis de respecter une certaine échéance de livraison. Afin d’assurer une prestation optimale et de s’assurer une satisfaction client maximale, l’entreprise se doit de respecter ses engagements lui permettant à l’avenir d’entretenir une relation de confiance avec le client et de s’assurer une collaboration à long terme avec lui.

ordonnanceur
Un membre indéniable de la supply chain

Pilotage des outils de production

Pour cela il doit s’occuper de vérifier la faisabilité du programme de fabrication, en évaluant les capacités de production/performances des machines et ainsi de régler la cadence de production et d’équilibrer/répartir les charges sur les différentes machines.

Dès que la production est finie il contrôle les flux de production sortants et s’assure de la conformité de la marchandise sortie.

Anticipe les ruptures

L’ordonnanceur endosse également le rôle de contrôleur et d’analyste. En effet, il calcule et analyse les écarts de planification entre les prévisions et la production réelle. La réalisation de ces analyses, lui permet par la suite d’établir des prévisions de vente (à court, moyen et long terme) et d’élaborer un plan de production plus précis et mieux adaptés car il se base sur des données antérieures.

Il analyse ensuite les causes de ces écarts prévision/réalité et recommande des actions correctrices afin de réduire ces écarts, de diminuer leur fréquence ou tout simplement de les supprimer.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon Ordonnanceur ?

Pour occuper le poste d’ordonnanceur, il faut être pragmatique, rigoureux, réactif, organisé, proactif, être doté d’un excellent relationnel et de fermeté afin de faire accepter vos décisions. Il est aussi important de savoir s’adapter aux changements, à l’incertitude et à la complexité de certaines démarches et processus, de faire preuve d’ouverture d’esprit et d’impartialité toujours en restant factuel, d’être doté d’une certaine empathie et d’une écoute active auprès de ses interlocuteurs.

De quelles compétences clés doit-il être doté ?

Un(e) ordonnanceur(se) doit disposer de connaissances précises sur les techniques de fabrication, les méthodes de gestion de production, ainsi qu’en gestion administrative et financière.
Il est important qu’il ait une bonne connaissance de l’environnement industriel dans lequel il évolue. L’ordonnanceur doit avoir la capacité à comprendre, dialoguer et convaincre ses interlocuteurs (notamment les directions d’usines) car il est constamment en contact avec les fournisseurs, les différents services de l’entreprise et les prestataires logistiques. Il doit être capable de modéliser et analyser des données à l’aide d’outils informatiques et de logiciels de gestion de la production assistée par ordinateur.

C’est un métier qui demande par ailleurs une certaine gestion du stress et de la réactivité face aux contraintes et imprévus rencontrés.

Enfin, la maîtrise de l’anglais est une compétence nécessaire lorsque l’entreprise collabore avec des prestataires étrangers.

Quelle formation pour etre ordonnanceur ?

On constate ainsi que les recruteurs apprécient particulièrement les profils disposant d’une formation du type DUT QLIO (qualité, logistique industrielle et organisation) ou BTS (industrialisation des produits mécaniques, assistance technique d’ingénieur) ou encore licence pro (gestion de production intégrée, management de la production industrielle et gestion des flux, chargé d’affaires en gestion de la production industrielle). Cependant, compte tenu du caractère stratégique de la fonction les profils disposant d’un diplôme d’école d’ingénieurs ou titulaires d’un master professionnel orienté en gestion de production sont également bien appréciés des recruteurs.

D’où vient un ordonnanceur ?

La fonction d’ordonnanceur est accessible en mobilité interne ou externe à la suite de l’exercice d’une fonction proche dans le secteur de la supply chain du type gestionnaire de stocks, gestionnaire approvisionnement, pendant une durée de deux à cinq ans minimums. C’est également un poste qui peut être dévolu à une personne ayant évolué au sein de la production de l’entreprise.

Que faire après une carrière en ordonnancement ?

A la suite de plusieurs années d’expérience réussies sur ce poste, l’ordonnanceur peut évoluer vers d’autres liés à la logistique ou à la gestion de production comme par exemple responsable ordonnancement, prévisionniste des ventes. A plus long terme il pourra accéder un poste de responsable supply chain.

Qui recrute des ordonnanceurs ?

L’ordonnanceur intervient dans des entreprises industrielles, du commerce et de la distribution. On le retrouve principalement dans les industries : automobile, aéronautique, fabricants d’équipements industriels, agroalimentaire ou textile. Dès lors qu’il y a une manufacture il est impératif qu’il y ai un ordonnanceur.

ordonnancement de production
Ordonnancement de la production

Quel salaire gagne un ordonnanceur ?

Un profil junior peut recevoir entre 25 000€ et 30 000€ de salaire brut annuel. Un profil expérimenté peut gagner jusqu’à 70 000€ par an. La rémunération fluctue en fonction de la taille et de l’organisation de l’entreprise ou de l’expérience exigée. Le salaire dépend aussi du niveau de responsabilités du salarié ainsi que de l’envergure nationale ou internationale de l’entreprise.

Retrouvez toutes nos offres dans la supply chain sur l’onglet nos offres d’emploi.

Découvrez toutes nos fiches métiers et tous nos conseils sur le blog de la supply chain.

Publié le 21 octobre 2019


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *