Qu’est-ce qu’un ingénieur méthodes ? Fiche métier

L’ingénieur méthodes est en charge d’analyser l’activité de l’entreprise et de proposer des solutions d’amélioration des processus existants. Dans un souci d’optimisation perpétuel des ressources (humaines, matérielles et financières) nécessaires au bon déroulement de l’activité et des coûts engendrés, l’entreprise peut compter sur l’ingénieur méthodes dans l’établissement et la mise en place de nouvelles mesures. C’est un élément essentiel dans le comité en charge d’orienter la stratégie de l’entreprise. Voici donc notre fiche métier d’ingénieur méthodes.

l'ingénieur méthodes production doit être proche du terrain
L’ingénieur méthodes production est proche du terrain

Quel est le rôle d’un ingénieur méthodes ?

Ingénieur méthode : vue d’ensemble du métier

L’ingénieur méthodes est un acteur important dans l’entreprise car il agit afin d’optimiser les process et les procédures mises en place au sein d’une entreprise, afin d’améliorer sa productivité et d’augmenter la satisfaction client. L’ingénieur méthodes est là pour orienter la stratégie de l’entreprise, en déterminant à l’issue de ses analyses, quelles sont les méthodes, les infrastructures et les concepts les plus performants qui permettront de produire et de livrer mieux, plus rapidement et à moindre coût.

Orienté production ou logistique, l’ingénieur méthodes agit également dans un souci de perfectionnement des processus existants, dans le but de renforcer la compétitivité de l’entreprise pour laquelle il travaille et de répondre au plus près des exigences des clients.

Il perfectionne les méthodes de travail, veille à la bonne organisation des postes du périmètre dont il a la charge, optimise les coûts et améliore le taux de disponibilité et de fiabilité des équipements nécessaires à une productivité optimale pour l’entreprise.

Il adapte les processus, les infrastructures, le matériel et les ressources humaines allouées à l’activité, créé et invente des outils afin d’améliorer la qualité de service rendu par l’entreprise aux clients, de perdre moins de temps et par conséquent moins d’argent. Car comme dit le dicton le temps, c’est de l’argent.

Ingénieur méthodes production

L’ingénieur méthodes en production intervient une fois la R&D finalisée afin d’industrialiser le produit (de le faire passer d’état de projet à l’état concret) puis d’optimiser l’ensemble de la chaîne de production afin de gagner en productivité et d’améliorer les conditions de travail des équipes de production. Il peut ainsi, intervenir sur les méthodes de production mais aussi sur l’ergonomie des postes de travail.

Il réalise des études et planifie les différentes étapes de production du produit. Etape cruciale, car il doit réfléchir à des méthodes de conception faciles, rapides et rentables, sans pour autant altérer la qualité du produit.

Il choisit ensuite les moyens techniques (outils, machines) nécessaires à la production, dans un souci de sécurité pour les salariés. Il détermine également les moyens humains et les besoins financiers essentiels au bon fonctionnement de l’activité en optimisant leur efficacité.

Pour finir il supervise les phases de tests et de mise au point du nouveau process puis établit des programmes prévisionnels et des plannings pour une production optimisée au maximum.

Il est également en charge de former les opérateurs aux nouvelles méthodes définies et aux nouveaux outils mis en place.

Son but est d’optimiser les méthodes de travail et les moyens utilisés, mais également de chercher à toujours disposer des technologies les plus pointus et des meilleures compétences humaines.

Une fois la chaine de production finalisée et les nouveaux process mis en place il reste en veille, surveille et analyse les tableaux de bord afin d’identifier les éventuels dysfonctionnements et participe à la mise en place d’une démarche d’amélioration continue en réajustant les ressources à disposition pour un rendement maximum.

Embauché à plein temps dans l’entreprise, l’ingénieur méthodes s’occupe également, sans totalement chambouler le processus de production déjà existant, mais dans un souci d’amélioration de celui-ci, de proposer des axes d’amélioration pour adapter les outils de production aux nouvelles demandes clients.

Lorsqu’il travaille au sein d’une grande entreprise, il peut, le cas échéant, se charger d’harmoniser les procédures mises en place sur l’ensemble de sites du groupe.

En synthèse, il est responsable de l’ensemble des process de l’entreprise dont il doit garantir en permanence la fiabilité. Il doit utiliser des méthodes d’amélioration continue (Lean manufacturing, 5S, SMED, etc.) afin d’apporter des amélioration en continue aux différentes chaînes de fabrication.

l'ingénieur méthodes doit maitriser le lean manufacturing
Lean manufacturing et méthode 6 sigma sont des outils de l’ingénieur méthodes

Ingénieur méthodes logistique

L’Ingénieur méthodes logistique a la responsabilité de concevoir, améliorer et optimiser la chaîne logistique globale. Concrètement, cela veut dire qu’il est chargé d’imaginer le parcours optimal que les produits de l’entreprise doivent suivre «depuis les fournisseurs jusqu’aux clients, de le concevoir, de l’établir puis de l’optimiser sur le long terme.

Expert de la logistique, il agit comme un véritable chef de projet sur la partie logistique. Dans le cadre de l’implantation d’un nouveau processus logistique, l’ingénieur méthodes assure tout d’abord les étapes préliminaires pour la nouvelle implantation. Il établit en amont une analyse des moyens disponibles, des coûts engendrés, des ressources nécessaires et construit un plan d’action.

Il collecte et analyse les données relatives aux flux de produits et d’informations sur le modèle existant pour optimiser les surfaces et les configurations de stockage dans le nouveau modèle à concevoir. Réfléchi ensuite aux équipements et au personnel nécessaires à la mise en œuvre du nouveau processus logistique et surtout dimensionne le projet du point de vue budgétaire afin de comprendre quels investissements cela demande et combien cela permettra d’économiser ensuite.

Les phases d’analyse et de conception étant terminées, il passe ensuite à la phase conception et mise en œuvre du projet, supervise l’installation des nouveaux équipements, la réorganisation de l’entrepôt… Il agit en tant que référent dans la formation des différents utilisateurs sur les nouveaux process.

Il contrôle toutes les phases du projet à savoir la rédaction des cahiers des charges clients, la rédaction des procédures internes, le paramétrage de l’ERP, la rédaction des indicateurs de performance et des tableaux de bord de l’activité, la rédaction des manuels qualité afin que tout se mette en place efficacement et sans encombre.

l'ingénieur amélioration continue doit être proche de la fabrication
L’ingénieur méthodes se doit d’être proche du terrain

Dans les structures existantes il a pour rôle principal de repérer les dysfonctionnements dans le système et de proposer des solutions d’amélioration. Avec une fonction de consultant il élabore des solutions adaptées pour améliorer la performance du service logistique tout en respectant l’organisation logistique déjà en place. Il assiste ainsi les responsables d’exploitation sur tous les champs opérationnels : organisation globale, recrutement, formation, achats d’équipements et de matériels, déploiement de nouveaux logiciels de gestion.

Doté d’un rôle très transversal, car il est en lien avec un grand nombre d’interlocuteurs (fournisseurs, achats, approvisionnements et ordonnancement, entreposage, transport), il agit dans un souci d’optimisation des besoins des différents acteurs de la supply chain.

Quelles sont les qualités d’un bon ingénieur méthodes ?

L’ingénieur méthodes fait preuve d’une bonne capacité à planifier et organiser son travail ainsi que celui de son équipe. Doté d’un bon sens de l’observation il repère rapidement les petits dysfonctionnements et améliorations nécessaires pour une optimisation complète des process. Proactif, il a une certaine capacité à comprendre les besoins, les attentes et à les anticiper. Rapide et réactif, il sait prendre des initiatives. Il possède également de véritables qualités relationnelles, d’une bonne capacité d’écoute, et d’un bon esprit de synthèse. Subtil négociateur, persuasif et charismatique il sait convaincre son auditoire et faire adopter ses décisions.

Quelles sont les connaissances et compétences requises ?

À la fois expert technique et professionnel de terrain, l’ingénieur méthodes doit :
– avoir une excellente connaissance de tous les maillons de la chaîne (production ou logistique) dont il a la charge,
– maîtriser les logiciels informatiques de gestion de la production (GPAO, GMAO, CFAO, BPCS, AMDEC…), ou de gestion de la logistique (WMS, TMS, SCP, SCEM…),
– connaître les méthodes d’organisation et d’amélioration continue (Lean manufacturing, 5S, SMED, etc.),
– être doté d’un esprit créatif afin de proposer des solutions pratiques et innovantes afin d’améliorer le quotidien des opérationnels et d’optimiser les process,
– savoir manager une équipe en mode projet et avoir le sens du travail en équipe,
– maîtriser les procédures, normes et réglementations en vigueur dans le secteur,
– assurer une veille technologique afin d’être au courant des nouvelles tendances et nouveaux moyens d’optimisation,
– impliqué et passionné par son travaille, il fait preuve de souplesse et d’une grande disponibilité pour s’adapter aux impératifs de l’entreprise,
– parler l’anglais, compétence indispensable pour travailler à l’international.

ingénieur process de production
ingénieur amélioration continue

Quelle formation pour devenir ingénieur méthodes ?

L’Ingénieur méthodes dispose en général d’un diplôme Bac+5 d’école d’ingénieurs avec une spécialisation en Management, Production, Transport/Logistique ou Supply Chain suivant son périmètre d’action. On peut notamment identifier des diplômes du types DESU GOL, diplômes d’ingénieur généralistes ou spécialisés (Master Management de la Supply Chain, Master Management de Projets Logistiques) pour la partie logistique. Pour les profils plus orientés production les recruteurs apprécient particulièrement les profils disposants d’un diplôme d’ingénieur généraliste ou spécialisé (génie industriel, mécanique, électronique, robotique…), ou d’un Master en méthodes (gestion de production, génie des systèmes industriels, génie mécanique…). Les profils moins diplômés justifiant d’un bac+2/3 spécialisés en logistique ou production et complété par des expériences en exploitation logistique ou production sont également appréciés des recruteurs.

Que faire après une telle carrière ?

A la suite de plusieurs années d’expérience réussies sur ce poste, l’ingénieur méthodes peut prétendre à évoluer vers des postes de directeur technique ou directeur de production. En effet, métier stratégique qui demande de l’inventivité, une bonne capacité d’analyse et de solides compétences en management afin de faire approuver ses idées et d’imposer ses décisions, il se prête très bien à une poursuite de carrière vers des fonctions dirigeantes.

Qui recrute ?

L’ingénieur méthodes peut intervenir chez des industriels, des logisticiens ou bien en cabinet de conseils.
Il opère aussi bien au siège que sur le terrain dans les établissements logistiques et les usines de production rattachés afin d’observe et d’analyser la situation et d’échanger avec les opérationnels sur place pour comprendre leurs demandes et identifier les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien, pour pouvoir ensuite adapter sa stratégie et la mise en place de nouvelles mesures en conséquence.

Quel salaire gagne un ingénieur méthodes ?

Le salaire d’un ingénieur méthodes se situe entre 32 000€ et 60 000€ de salaire brut annuel. Un profil expérimenté peut gagner jusqu’à 80 000€ par an. La rémunération fluctue majoritairement en fonction de la taille et de l’organisation de l’entreprise, de l’expérience exigée, du niveau de responsabilités du salarié ainsi que de l’envergure nationale ou internationale de l’entreprise.

Vous cherchez un poste d’ingénieur méthodes ? Nous avons peut-être l’offre d’emploi qu’il vous faut.

Découvrez toutes nos fiches métiers.

Par Océane LANDEL

Publié le 12 janvier 2020


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *