Comment la logistique s’est réinventée grâce au numérique ?

La pandémie du Covid-19 a complètement transformé les sociétés, et bousculé nos habitudes. Bien que certaines entreprises soient restées fermées, certains secteurs qui sont essentiels ont dû s’adapter à cette crise mondiale. C’est notamment le cas des prestataires logistique qui ont répondu présents pour garantir l’acheminement des matières premières, l’approvisionnement des grandes surfaces et des hôpitaux, ou encore la distribution des colis aux particuliers… En seulement quelques jours, le secteur a mis en oeuvre des plans de continuité et des nouveaux processus où l’innovation à travers le numérique est devenu primordial pour faire face à cette situation exceptionnelle.

LOGISTIQUE : Les livraisons e-commerce en pleine croissance

Suite à la fermeture de nombreux points de vente, les Français se sont rués sur les sites e-commerce et les ventes en ligne ont explosé. Le nombre d’acheteurs en ligne a augmenté de 40% sur le premier trimestre 2020, au niveau mondial (étude Sales Forces 2020). Cette forte croissance met déjà en lumière l’impact du COVID-19 sur les habitudes d’achat. En effet, depuis fin mars le colis est devenu le seul moyen de consommer et même si les magasins ont réouvert depuis les consommateurs privilégient toujours le canal e-commerce pour faire leur achat.

Cette hausse du e-commerce, et le respect des gestes barrières imposent aux prestataires logistique de s’organiser et d’intégrer le numérique à travers plusieurs leviers pour répondre à cette demande grandissante.

Technologie, et intelligence artificielle pour gérer les commandes, les stocks, ou encore les véhicules

La technologie a aidé les entreprises à optimiser leurs ressources pour exploiter au mieux les bâtiments et les flottes de véhicules. Grâce à l’intelligence artificielle et aux systèmes de gestion des entrepôts (WMS / TMS), les acteurs de la logistique ont pu optimiser leurs stocks et la surface disponible dans les entrepôts. Cela est très utile en pic d’activité pour réagir très rapidement

digitalisation de la logistique
La digitalisation de la logistique se fait de plus en plus présente

L’intelligence artificielle permet également d’optimiser un chargement, choisir le type de véhicule ou encore d’éviter des trajets à vide. Des données qui deviennent pertinentes pour adapter au mieux les tournées.

Préparation de commande “Goods to Man”

La préparation de commande « Goods To Man »  est un principe qui optimise le temps de travail des opérateurs logistiques. Les différents articles d’une commande viennent directement à lui, ainsi l’opérateur n’a plus besoin de se déplacer.  Pour fonctionner, le système se base sur du stockage automatisé, du convoyage où encore des véhicules à guidage automatique (AGV). Le stockage en amont est ainsi optimisé, car tous les mètres carrés de l’entrepôt sont utilisés pour permettre à l’entreprise de gagner en surface de stockage.

Ce système permet d’être très réactif en cas d’augmentation d’activité, et cela est une réponse pertinente aux exigences de protection sanitaire actuelle. L’automatisation est un enjeu important pour 80 % des directeurs supply chain et responsables français selon la dernière étude Comarch et Opinion Way réalisée en mars 2020.

LOGISTIQUE : Digitalisation du dernier Km

Pour les livraisons, la réception des colis est devenu un risque pour les acteurs logistiques, le livreur tout comme pour le consommateur. Le Covid-19 a contraint la logistique du dernier km à innover et à se réinventer. Pour des raisons d’ordre sanitaire évidente, la livraison sans contact devient une obligation. Plusieurs enseignes misent sur le “ship from store” ou encore le “Ship and collect”. Aux Etats-Unis, le groupe GAP a transformé ses magasins en véritable hub logistique pour répondre à la demande e-commerce et l’enseigne déploie également le Click & Collect sur le trottoir : la commande du client est préparé et amené à la porte du magasin. En France, c’est Okaidi, Gémo ou encore King Jouet qui se mettent au drive piéton pour le retrait des commandes.

Cette transformation des boutiques en véritable hub logistique répond au défi complexe des livraisons du dernier km, et permet aux entreprises d’améliorer les délais de livraison mais surtout de limiter leur coût.

logistique goods to man
Le lecteur de code barre est devenu la norme

Conclusion

La chaîne logistique s’adapte, se renouvelle et réagit pour poursuivre ses missions dans un souci de disponibilité des produits, de qualité, et de satisfaction des clients. L’objectif premier des acteurs de la logistique est de maîtriser, sécuriser et adapter leur process logistiques pour y inclure le numérique. Comme nous l’avons vu, il est essentiel de rebondir dans les phases de pics d’activité que l’on vient de traverser, mais surtout d’anticiper les demandes et les volumes au risque d’être vite dépassé. Le secteur du transport doit continuer à se développer sur le plan du numérique afin de rendre les réseaux logistiques plus agiles.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à la partager sur vos réseaux sociaux en cliquant sur l’icone de votre choix.

Source : les échos

Publié le 17 juillet 2020


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *